21/09/2012

L'Eglise en France appelée à une nouvelle mission

francia.jpegL' « accélération » préoccupante de la sécularisation de la société, la baisse du nombre de prêtres et de fidèles pratiquants, la relation avec les autres fois, la progressive « désertification » de nombreux départements à vocation rurale, avec l'« exode » qui s'en suit des jeunes de la campagne vers les villes, les effets sociaux de la crise économique, la question de la fin de vie et celle, très actuelle, de la reconnaissance du mariage entre personnes du même sexe (avec la possibilité d'adopter qui y est liée), qui remettrait sérieusement en question l'avenir de la famille et, plus généralement, susciterait une profonde crise de valeurs: les principaux thèmes que, à partir d'aujourd'hui, les prélats français affronteront au cours de leur visite ad limina apostolorum ont été énumérés par le cardinal André Vingt-Trois en personne, archevêque de Paris et président de la Conférence épiscopale qui, il y a quelques jours, au cours d'une conférence de presse très attendue, a expliqué « ce que les évêques français diront au Pape » et aux responsables des divers dicastères du Vatican. Des thèmes abordés également lors de l'entretien que le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a accordé à « L'Osservatore Romano » au cours duquel le cardinal a répété que « la nouvelle évangélisation n'est pas de l'ordre d'une stratégie commerciale visant à récupérer une clientèle perdue, mais un feu qui brûle dans le cœur des croyants et les pousse à approfondir leur foi ».

Les commentaires sont fermés.