02/10/2012

Le train pour Lorette

papa.jpeg Jeudi 4 octobre, Benoît XVI se rendra à Lorette à l'occasion du 50e anniversaire du pèlerinage en train  accompli par Jean XXIII dans la ville des Marches et à Assise la veille de l'ouverture du Concile Vatican II. Ce fut un fait insolite à l'époque de voir le Pape monter sur un convoi ferroviaire, quitter le Vatican et traverser une partie de l'Italie le long de la voie ferrée. Comment le Pape Roncalli a-t-il vécu cette journée et comment l'ont vécue les Italiens? C'est ce dont se rappelle dans un entretien à notre journal celui qui fut son secrétaire particulier, S.Exc. Mgr Loris Capovilla, ancien prélat de Lorette, âgé aujourd'hui de 97 ans, et qui conserve de ce jour – comme d'ailleurs de toute la période passée aux côtés de Jean XXIII – un souvenir précis. « Ce fut – raconte-t-il entre autres – une très belle expérience, quelque chose de tout à fait spontané. Les gens avaient appris la nouvelle au dernier moment, mais ils accoururent très nombreux, avec une grande spontanéité. Ils l'aimaient vraiment beaucoup et ils ne voulaient pas perdre l'occasion de le lui témoigner de près. Le voyage subit d'importants retards sur le programme. De brefs arrêts étaient prévus dans certaines gares. Mais personne ne pouvait imaginer ce qui serait vraiment arrivé ». La dimension mariale de la visite de Benoît XVI est également soulignée par l'archevêque-prélat de Lorette, Giovanni Tonucci. Le Pape – écrit-il – « vient à Lorette pour placer sous la protection de la Vierge Marie l'Année de la foi et la célébration du synode des évêques, consacré à la nouvelle évangélisation. Le Souverain Pontife se tourne donc vers l'avenir et demande à l'Eglise une conscience renouvelée, pour affronter deux engagements qui nous concernent tous. Le geste d'apporter les préoccupations pastorales du Pape aux pieds de Marie place ce moment de notre histoire dans un contexte de foi et de dévotion ».


2012-10-03 L’Osservatore Romano

Les commentaires sont fermés.