06/10/2012

Présentation de l'Assemblée synodale

1_0_429433.jpegCité du Vatican, 5 octobre 2012 (VIS). Ce matin près la Salle de Presse du Saint-Siège, le Secrétaire Général du Synode des évêques, a présenté la XIII Assemblée générale ordinaire qui traitera de la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne (7-28 octobre). Avant de détailler ses mécanismes, Mgr.Nikola Eterovic a souligné le lien étroit entre nouvelle évangélisation et transmission de la foi, un processus qui rencontre toute sorte d'obstacles mais prend place dans le cadre de la nouvelle évangélisation. Puis il a exposé les trois aspects de la préparation et du déroulement de ces importantes assises:
 
I. Dimension Spirituelle.
 
La prière accompagnera et animera chaque activité synodale. Le Saint-Père présidera quatre célébrations liturgiques: la messe solennelle d'ouverture du dimanche 7 octobre, durant laquelle il proclamera docteurs de l'Eglise saint Jean d'Avila et sainte Hildegarde de Bingen, et la messe de clôture concélébrée par tous les pères synodaux le dimanche 28 octobre, puis le 21 octobre la messe pour de canonisation de Jacques Berthieu, Pedro Calungsod, Giovanni Battista Piamarta, Carmen Sallés y Barangueras, Marianne Cope, Katheri Tekakwitha et Anna Schäffer, et la messe du 11 octobre pour le cinquantenaire de l'ouverture du Concile Vatican II et le vingtième anniversaire de la promulgation du Catéchisme de l'Eglise catholique. A cette occasion, le Saint-Père ouvrira l'Année de la foi.
 
II. Réflexions théologiques et pastorales.
 
Après que le Saint-Père ait choisi le thème synodal, le Secrétariat général du Synode en a élaboré un document de travail préliminaire. Ces Lineamenta, publiés le 4 mars 2011, étaient accompagnés d'un questionnaire à l'attention des évêques. A partir du nombre de réponses qui ont atteint 90,5%, on a pu constater le grand intérêt des Eglises particulières et des autres institutions. Leurs réponses se répartissent comme suit: 11 des13 Eglises orientales, 25 dicastères de la Curie romaine, l'Union des supérieurs généraux, 93 des 114 Conférences épiscopales. Le Conseil ordinaire du Secrétariat général a analysé toutes ces réponses, annexées document de travail final ou Lineamenta, publié le 19 juin dernier.
 
 
D'autres documents ont eu rôle important dans la préparation de l'Assemblée synodale, tout d'abord diverses réflexions de Benoît XVI, notamment les lettres apostoliques Ubicumque et Semper (21 septembre 2010), créant le Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, et Porta Fidei (11 octobre 2011), dans laquelle il proclame l'Année de la foi.
 
III. Préparation technique.
 
Selon les normes de l'ordo Episcoporum Synodi, l'Assemblée générale du Synode des évêques comprend comme membres ex officio les chefs des Eglises orientales et les chefs de dicastère de la Curie romaine. Les autres pères synodaux sont soit nommés soit élus par les Conférences épiscopales et l'Union des supérieurs généraux.
 
IV. de l'Assemblée du Synode participants
 
A cette XIII Assemblée générale ordinaire participeront 262 pères synodaux, le plus grand nombre de l'histoire de ces assises: 103 pour l'Europe, 63 pour l'Amérique, 50 pour l'Afrique, 39 pour l'Asie et 7 pour l'Océanie. La majorité des pères (182) a été élue: 172 par les Conférences épiscopales, 10 par l'Union des supérieurs généraux, 3 par les Eglises orientales. Les pères ex officio sont 37, ceux nommés par le Saint-Père 40. Parmi eux: 6 Patriarches, 49 Cardinaux, 3 Archevêques majeurs (dont l'un est cardinal), 71 Archevêques, 120 Evêques et 14 Prêtres. Le Rapporteur général est le Cardinal Donald William Wuerl, Archevêque de Washington (USA), le Secrétaire spécial Mgr.Pierre-Marie Carré, Archevêque de Montpellier (France). Les trois Présidents délégués sont le Cardinal John Tong Hon, Evêque de Hong Kong (Chine), le cardinal Francisco Robles Ortega, Archevêque de Guadalajara (Mexique), et le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, Archevêque de Kinshasa (RD du Congo). L'Assemblée compte également 45 experts et 49 auditeurs, hommes et femmes, engagés dans l'évangélisation sur les divers continents. Les travaux seront suivis par les délégués de 15 Eglises ou communautés ecclésiales non encore en pleine communion avec l'Eglise catholique. Il faut souligner l'intervention que fera SG le Dr.Rowan Douglas Williams, Archevêque de Canterbury et Primat de la Communion anglicane. Sa Sainteté Bartholomaios I, Patriarche oecuménique de Constantinople prendra part à la messe solennelle du 11 octobre. Trois invités spéciaux sont en outre Frère Alois, Prieur de Taizé (France), le Rev.Lamar Vest, Président de l'American Bible Society (USA) et M.Werner Arber (Suisse), Président de l'Académie pontificale des sciences.
 
V. Quelques points marquants.
 
Le programme de travail du Synode comprendra 23 Congrégations générales et 8 groupes de travail ou Circuli Minores. Le premier jour (8 octobre) il y aura le rapport du Secrétaire général et celui du Rapporteur général, puis les interventions des représentants de l'épiscopat des diverses régions du monde. Le lendemain après-midi, le Cardinal Marc Ouellet, PSS, Préfet de la Congrégation pour les évêques,exposera l'accueil de l'exhortation post-synodale Verbum Domini, faisant suite à la XII Assemblée ordinaire (octobre 2008). Le 10, SG Rowan Douglas Williams s'adressera à l'Assemblée pour exposer le point de vue anglican de la nouvelle évangélisation. Le lendemain, le Professeur Werner Arber proposera des réflexions sur les rapports entre science et foi. Au cours de la messe du 11 octobre, le Patriarche œcuménique s'adressera à Benoît XVI et aux participants. Au début des travaux, les pères désigneront les membres de la Commission du message final, composé de 12 membres, dont le Président Mgr.Claudio Maria Celli, Président du Conseil pontifical pour les communications sociales, et le Vice Président Mgr.Luis Antonio G.Tagle, Archevêque de Manille (Philippines), nommés par le Pape, qui en désignera deux autres. Les huit restants seront choisis par les pères synodaux.
 
VI. Conclusion.
 
Compte tenu de l'expérience des précédentes assemblées, la méthodologie synodale, modifiée par le Saint-Père Benoît XVI, en 2005, reste inchangé. Chaque père disposera de 5 minutes pendant les congrégations générales. Au cours des débats, prévus durant la Congrégation générale de l'après-midi (de 18 à 19 h), l'intervention sera limitée à 3 minutes, afin d'encourager une plus grande participation à la discussion comme expression de communion et de collégialité. Les interventions des délégués fraternels et des experts ne devra pas dépasser 4 minutes.

Les commentaires sont fermés.