06/10/2012

Temps de mission

1_0_622177.jpeg«Allez dans le monde entier, proclamez l'Evangile à toute la création». Le temps de la mission de l’Eglise commence avec ces paroles du Ressuscité, rapportées dans la partie conclusive de l’Evangile de Marc (16, 15). L’Eglise existe en effet pour évangéliser, pour annoncer toujours et partout la «bonne nouvelle» à tous les hommes.

Le mandat demeure le même, tout comme Jésus Christ «hier, aujourd’hui et pour toujours» (He 13,8) et son Evangile. Mais les destinataires et les conditions sociales, culturelles, politiques et religieuses dans lesquelles ils vivent changent quant à elles.

Le mandat missionnaire du Seigneur marquera également la treizième assemblée générale ordinaire du synode des évêques, qui s’ouvre dimanche 7 octobre avec la Messe célébrée par Benoît XVI place Saint-Pierre. Du reste, cette parole de Jésus Christ a aussi servi de fil conducteur du second chapitre de l’Instrumentum laboris intitulé le «Temps d’une nouvelle évangélisation».

Comme chacun sait, l’assemblée synodale aura lieu jusqu’au 28 octobre sur le thème «La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne». Il est important de rapprocher les deux aspects du thème synodal. Ce dernier, en effet, indique que le but de la nouvelle évangélisation est la transmission de la foi. D’autre part, le processus de la transmission de la foi, qui aujourd’hui se trouve souvent confronté à toutes sortes d’obstacles, se déroule dans le cadre de la nouvelle évangélisation.

La préparation et le déroulement d’une assemblée synodale est un processus complexe et exigeant qui requiert une activité considérable et exige le concours de nombreuses personnes. De manière générale, trois aspects se mêlent dans ce processus: la dimension spirituelle, la réflexion théologique pastorale et la préparation technique organisationnelle. Mais c’est surtout la prière qui accompagne et anime toute activité synodale.

N’oublions pas que le chrétien est invité à prier sans cesse (Cf. 1 Th 5, 17), suivant l’exemple du Seigneur Jésus. A plus forte raison, une réunion d’évêques, représentants de l’épiscopat du monde entier, autour de l’évêque de Rome, qui préside le synode, ne pourrait avoir lieu sinon dans une atmosphère de prière. La prière qui accompagne les travaux de préparation – et qui a pour icône le pèlerinage de Benoît XVI à Lorette jeudi 4 octobre –, aura donc un rôle prédominant pendant les travaux synodaux. Ce n’est pas un hasard si, dans la chapelle adjacente à la salle synodale, sera exposé le Très Saint Sacrement, de façon à offrir aux participants à l’assemblée, avant et après les réunions, la possibilité de méditer devant le Maître qui continue à envoyer ses disciples sur les routes du monde afin d’annoncer l’Evangile, la «bonne nouvelle» également pour l’homme contemporain.

Du reste la présence assidue dans la prière, tout comme dans l’écoute et dans la réflexion, ne manquera pas d’accroître encore l’affection collégiale entre les prélats, entre eux et l’Evêque de Rome, à la tête du collège épiscopal. En outre, la participation aux travaux synodaux de représentants qualifiés du Peuple de Dieu renforcera encore davantage les liens entre tous les membres de l’Eglise catholique. De plus la présence de délégués fraternels donnera un aspect œcuménique important à l’assemblée synodale. Avec eux, nous prierons afin que se réalise au plus vite la prière de notre Seigneur Jésus: «Pour que tous soient un; comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu'eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé» (Jn 17, 21).

L’œuvre considérable d’évangélisation et de nouvelle évangélisation du monde actuel exige le concours de toutes les Eglises et les communautés ecclésiales. D’où la nécessité d’accompagner ce processus par la prière et par le témoignage de la vie chrétienne. Unis à un dynamisme renouvelé en confessant, en communion avec le Saint-Père Benoît XVI, successeur de saint Pierre Apôtre: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» (Mt 16, 16).

Nikola Eterović, Secrétaire général du Synode des évêques

Les commentaires sont fermés.