09/10/2012

Benoît XVI inaugure un Synode et proclame deux nouveaux Docteurs de l'Eglise

1_0_627747.jpeg« La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne » : le coup d’envoi de la XIII° assemblée générale ordinaire du Synode des évêques a été donné, le dimanche 7 octobre. Pendant trois semaines, 50 ans après l’ouverture du Concile Vatican II, l’Eglise va s’efforcer de trouver un nouveau dynamisme face aux défis du monde contemporain, alors que la sécularisation se répand dans les sociétés. Benoît XVI a présidé la première des quatre grandes messes solennelles qui vont marquer la vie de l’Eglise à Rome, jusqu’au 28 octobre. En proclamant deux nouveaux Docteurs de l’Eglise, Hildegarde de Bingen et Jean d’Avila, modèles d’évangélisation, le Pape a voulu donner un signal fort à l’adresse des fidèles du monde entier. 


Le compte rendu de Romilda Ferrauto  (Radio Vaticna) : >>  

Dans la douceur du mois d’octobre romain, la célébration s’est déroulée en plein air. Plus de 400 concélébrants étaient rangés aux côtés de l’autel du Pape, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre : une cinquantaine de cardinaux, sept patriarches, les pères du Synode, les évêques d’Allemagne et d’Espagne, pays d’origine des deux nouveaux Docteurs de l’Eglise. Les délégués fraternels des autres Églises et Communautés ecclésiales étaient également présents. 


L'homélie


Dans son homélie, le Pape a expliqué que la nouvelle évangélisation est orientée principalement vers les personnes qui, tout en étant baptisées, se sont éloignées de l’Église, et vivent sans se référer à la pratique chrétienne. Relevant par ailleurs la correspondance évidente entre la crise de la foi et la crise du mariage, il a prononcé un nouveau plaidoyer en faveur du mariage, indissoluble, fondé sur l’union entre un homme et une femme, qui se fonde sur la grâce qui vient de Dieu. Benoît XVI a cité en exemple Saint Jean d’Avila et Sainte Hildegarde de Bingen, deux figures lumineuses, et a invité les chrétiens à se convertir et à se purifier pour retrouver la fierté légitime de leur dignité d’enfants de Dieu. 


L'Angélus


A la fin de la messe, avant la prière de l’Angélus, Benoît XVI a invité les fidèles à mettre en valeur la prière du chapelet pendant l’Année de la Foi, individuellement, dans les familles et les communautés. Le Pape s’est exprimé en plusieurs langues dont le français :


Texte de cette brève allocution


Je salue cordialement les pèlerins francophones. Alors que s’ouvre le Synode pour la Nouvelle Evangélisation, je vous invite à prier plus particulièrement l’Esprit Saint, le protagoniste de l’évangélisation depuis la naissance de l’Église. Les participants venus du monde entier manifestent l’universalité de l’Évangile qui s’adresse, aujourd’hui comme hier, à chaque personne rachetée et sauvée par Jésus Christ. Puisse chaque chrétien être renouvelé dans sa responsabilité de faire connaître le Sauveur et son message d’amour et de paix ! Confions à la Vierge Marie, l’Etoile de l’évangélisation, les travaux de cette Assemblée. Bon dimanche à tous et que Dieu vous bénisse !


Écoutez le Pape en français : >>  

Les commentaires sont fermés.