09/10/2012

Benoît XVI: Transmettre au monde la passion pour le Christ

1_0_627943.jpegCité du Vatican, 8 octobre 2012 (VIS). La passion pour communiquer le Christ au monde et la conscience que Dieu agit dans l'Eglise ont constitué les points essentiels du bref discours que Benoît XVI a adressé ce matin aux pères synodaux lors de l'ouverture du Synode consacré à la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi. Voici en synthèse ce qu'il a développé: La question de savoir si Dieu est une hypothèse, une réalité ou non, n'a jamais été autant d'actualité. Avec l'Evangile, Dieu a rompu le silence, nous a parlé et est entré dans l'histoire. Jésus est sa parole, Dieu qui montre qu'il nous aime et qu'il souffre avec nous jusqu'à la mort pour ressusciter ensuite. Telle est la réponse de l'Eglise à cette importante question. L'autre question est: "comment peut-on communiquer cette réalité à l'humanité aujourd'hui, pour qu'elle devienne salut? L'Eglise ne se fait pas toute seule. Elle peut seulement faire savoir ce que Dieu a fait. L'Eglise ne commence pas avec ce que nous faisons, mais avec ce que Dieu fait et dit. Après avoir rappelé que les apôtres ont reçu l'Esprit alors qu'ils étaient réunis en prière dans le Cénacle à la Pentecôte, Benoît XVI a expliqué que le fait que chaque assemblée synodale commence avec une prière n'était pas une simple formalité, mais la démonstration de la certitude que l'initiative vient toujours de Dieu, que nous pouvons l'implorer et que l'Eglise peut seulement coopérer avec Dieu. Après cette prise de conscience, le deuxième pas est celui de la confession, le témoignage, même dans des situations de graves dangers. Ce témoignage dans des moments difficiles est, précisément, la garantie de sa crédibilité puisqu'elle implique la disponibilité de donner sa vie pour ce en quoi nous croyons. La confession a aussi besoin d'une forme visible, d'un habit. Il s'agit de la charité, la force la plus grande qui doit brûler dans le cœur d'un chrétien. La foi, a conclu le Saint-Père, doit devenir en nous la flamme de l'amour qui allume tout notre être et qui se propage au prochain. Voilà l'essence de l'évangélisation.

Les commentaires sont fermés.