27/10/2012

Benoît XVI remercie les Pères Synodaux pour cette rencontre vraiment catholique

1_0_633580.jpeg''Même si l'Eglise perçoit des vents contraires, elle perçoit surtout le vent de l'Esprit Saint qui nous aide, nous montre le juste chemin, et ainsi avec un nouvel enthousiasme il me semble, nous sommes en route et nous remercions le Seigneur qui nous a offerts cette rencontre vraiment catholique". Des paroles prononcées ce samedi matin par Benoît XVI. Le Pape s'adressait aux Pères Synodaux réunis au Vatican pour la dernière session du Synode sur la nouvelle évangélisation.


L'Eglise n'est pas l'Eglise d'un seul continent


"C'est pour moi véritablement édifiant, consolant, encourageant, de voir ce miroir de l'Eglise universelle, avec ses souffrances, ses menaces, ses dangers et ses joies, expérience de la présence du Seigneur également dans les situations difficiles", a ajouté le Pape qui précisait que "qu'avec ce petit Consistoire - annoncé cette semaine - il avait voulu compléter le Consistoire de février dernier dans le contexte de la Nouvelle Evangélisation, avec un geste de l'universalité de l'Eglise, pour montrer que l'Eglise est une Eglise de tous les peuples, qu'elle parle toutes les langues, que c'est une Eglise de la Pentecôte, et non pas une Eglise d'un seul continent mais une Eglise Universelle". Benoît XVI a annoncé mercredi par surprise un consistoire pour le 24 novembre afin de créer six nouveaux cardinaux, tous non européens, ce qui rééquilibre légèrement la composition du collège chargé de l'élection du futur pape. Il avait révélé les noms des élus venant des Etats-Unis, d'Inde, du Liban, du Nigeria, de Colombie et des Philippines.

Nouveau remaniement de la Curie

Benoît XVI devait aussi profiter de cette intervention devant les Pères Synodaux pour annoncer, après la récente intégration de la Commission pour les biens culturels de l’Eglise au sein du Conseil pontifical de la culture, deux autres transferts de compétences au sein de la Curie. Le plus substantiel est le passage des séminaires de la tutelle du dicastère pour l’éducation catholique, aussi chargé des universités, à la Congrégation pour le Clergé. Ce dicastère perd en revanche la compétence de la catéchèse. Elle passe en effet au Conseil pontifical pour la Promotion de la nouvelle Evangélisation. La diffusion des enseignements du ’Catéchisme de l’Eglise catholique’, publié en 1992 est un élément important de la transmission de la foi et donc de la nouvelle évangélisation.

Les commentaires sont fermés.