31/10/2012

Benoît XVI prie pour les victimes de l'ouragan aux Etats-Unis

1_0_634609.jpegCité du Vatican, 31 octobre 2012 (VIS). Au cours de l'audience générale tenue Place St.Pierre malgré le mauvais temps, Benoît XVI a poursuivi sa catéchèse sur la foi catholique, en partant de la question de savoir si elle peut avoir un simple caractère personnel: "Certes, si l'acte de foi est éminemment personnel... il ne résulte pas d'une réflexion solitaire... mais découle d'un dialogue. Il ne peut être que le fruit d'un rapport avec Jésus, qui ouvre à l'amour de Dieu le Père. C'est alors comme une renaissance dans laquelle on se sent unis à Jésus mais aussi à tous ceux qui suivent ou ont suivi la même nouvelle vie qui s'ouvre par le baptême. Nous ne pouvons donc pas bâtir la foi seuls et sans Jésus, car elle nous est donnée dans la communauté de foi qu'est l'Eglise. S'insérer dans la multitude des croyants n'est pas seulement un acte sociologique, car c'est s'enraciner dans l'amour éternel de Dieu".
 
"Le Catéchisme de l'Eglise catholique résume clairement la foi en disant que croire est un acte ecclésial. La foi de l'Eglise précède, entretient et soutient notre foi, car elle est la Mère de tous les croyants... Aux débuts du christianisme, lorsque l'Esprit descendit sur les disciples...l'Eglise naissante reçut la force d'engager la mission que lui avait confié le Ressuscité, celle de répandre l'Evangile sur la terre, la Bonne Nouvelle du Royaume, d'amener tous les hommes à la rencontre de Dieu et à la foi salvifique". Ainsi a commencé le cheminement de la communauté qui porte cette annonce dans le temps et dans l'espace, de ce peuple de Dieu fondé sur la nouvelle alliance...dont les membres n'appartiennent pas à tel ou tel groupe social ou ethnie mais viennent de tout horizon. Ce peuple catholique, qui parle de nouvelles langues, est universellement ouvert à tous au-delà des barrières... Depuis toujours l'Eglise est un espace de foi et de transmission de la foi... Sa vie est une chaîne continue qui vit pour annoncer la Parole, célébrer les sacrements transmis par la tradition, qui nous garantit que ce que nous croyons est le message original du Christ, prêché par les apôtres".
 
"C'est au sein de la communauté ecclésiale que la foi de chacun grandit et mûrit... Dans l'Evangile le mot saint désigne le chrétien. Si tous les chrétiens n'avaient certainement pas les qualités nécessaires pour être saints de l'Eglise, ceux qui la vivaient dans le Christ étaient appelés à devenir une référence pour les autres, les mettant en contact avec la personne de Jésus et son Message... Ceci vaut encore aujourd'hui. Le chrétien qui, malgré ses limites, se laisse conquérir et guider par la foi de l'Eglise devient une fenêtre ouverte pour la lumière du Dieu vivant, capable de la transmettre au monde... La tendance diffuse à reléguer la foi dans la sphère privée en contredit la nature. Nous avons tous besoin de l'Eglise pour avoir confirmation de notre foi et en expérimenter les dons... Dans un monde où l'individualisme semble être la règle dans un rapport aux autres qui s'affaiblit, la foi nous appelle à être le peuple de Dieu, l'Eglise, les porteurs de l'amour et de la communion de Dieu envers le genre humain tout entier".


1_0_634562.jpegBenoît XVI, en s'adressant aux pèlerins réunis sur la Place Saint-Pierre pour l'audience générale du mercredi, a demandé de prier " pour les victimes de l'ouragan Sandy" aux Etats-Unis, exprimant aussi sa "solidarité" avec toutes les personnes engagées dans la "reconstruction". "Conscient de la destruction provoquée par l'ouragan qui a récemment frappé la côte Est des Etats-Unis, j'offre mes prières pour les victimes et exprime ma solidarité avec tous ceux qui sont engagés dans le travail de reconstruction", a déclaré le Pape devant des milliers de personnes venues du monde entier.
Dimanche, Benoît XVI avait lancé lors de l'Angelus sur la place Saint-Pierre un autre appel à "la prière et à la solidarité" de tous les catholiques avec les victimes de l'ouragan Sandy qui avait touché auparavant les Caraïbes. "Je désire témoigner ma proximité et ma pensée à ceux qui ont été touchés par ce désastre naturel", avait déclaré le Pape, citant les victimes en "Jamaïque, aux Bahamas, en Haïti et à Cuba". 


Cet ouragan a fait depuis qu'il sévit plus de 100 morts, et causé d'énormes dégâts aux infrastructures et aux cultures.

Ecoutons le Pape s'adresser aux pèlerins de langue française (Radio Vatican) : >>  

Les commentaires sont fermés.