16/11/2012

Benoît XVI appelle les jeunes à se faire missionnaires sur le web et en voyage

1_0_639449.jpegPour qui ne le saurait encore : les Prochaines JMJ auront lieu à Rio de Janeiro au Brésil du 23 au 28 Juillet 2013. Une importance toute particulière sera accordée à la dimension « missionnaire, solidaire et interculturelle de ces JMJ », autour du thème retenu par Benoît XVI « Allez ! De toutes les nations, faites des disciples ! » 


Le message du Pape pour ces JMJ a été publié vendredi. Dès les premières lignes, Benoît XVI prend pour symbole de ce prochain rendez-vous des jeunes, la célèbre statue du Christ Rédempteur qui surplombe la ville de Rio : ses bras ouverts sont le signe de l’accueil que le Christ réserve à tous ceux qui viennent à Lui, son cœur représente l’immense amour qu’Il a pour chacun d’entre nous.


Compte-rendu de ce message très attendu par les jeunes, avec Bernard Decottignies  (Radio Vatican) : >> 

Pourquoi publier un message avec 8 mois d’avance sur l’évènement ? Tout simplement pour le méditer et se préparer sérieusement pour cette rencontre dont le thème : De toutes les Nations faites des disciples ! représente un véritable appel missionnaire. Ainsi, explique le Pape, cette année de cheminement vers le JMJ, qui coïncide avec l’Année de la Foi, associe les jeunes à cet élan missionnaire de toute l’Eglise : faire connaître le Christ. 


Et qui mieux que les jeunes peuvent se faire missionnaires auprès des autres jeunes. Dans cette « époque de progrès technologique inégalée, offrant des possibilités sans précédent d’interaction entre les hommes et entre les peuples, écrit le Pape, cette mondialisation des échanges ne fera grandir le monde en humanité que si elle est fondée non pas sur le matérialisme mais sur l’amour. Dieu est amour. Et voilà pourquoi il est urgent de témoigner de l’existence de Dieu, afin que chacun puisse en vivre.


La mission est intrinsèque à la foi


Cet appel missionnaire, poursuit Benoît XVI, est adressé aux jeunes pour une autre raison : ils en ont besoin pour leur propre cheminement personnel de foi. La mission représente une dimension essentielle de la foi. On ne peut être un véritable chrétien sans évangéliser. Et le Pape rappelle alors que cette mission s’inscrit dans l’histoire de l’Eglise, il rappelle ainsi ce qu’il a écrit dans l’introduction du YouCat, le catéchisme des jeunes remis à Madrid, « Vous devez connaître votre foi comme un spécialiste en informatique connaît le système son ordinateur ». Il faut enraciner sa foi dans celle des générations qui nous ont précédés.


Connaître le Christ, explique ensuite le Pape, nous pousse à sortir de nous-mêmes, pour «aller » évangéliser. Plus nous connaissons le Christ, plus nous désirons L’annoncer. Et Benoît XVI conseille aux jeunes, de laisser agir cet amour du Christ qui pousse à la mission. Il écrit : « Laissez faire cet amour pour vaincre le repli sur vous-mêmes, vos problèmes, vos habitudes. Ayez le courage de sortir de vous-mêmes pour « aller » à la rencontre des autres, et les guider vers la rencontre avec Dieu. »


Se faire missionnaire sur le web et en voyage


L’annonce à « A toutes les nations », car explique le Pape, Dieu veut que tous soient sauvés. Et il signale deux domaines où l’engagement des jeunes est particulièrement requis : le monde des communications sociales en particulier le monde d’internet. En évitant ses pièges : le risque de dépendance, le danger de confondre le réel et le virtuel, de substituer la rencontre et le dialogue direct par des contacts sur le web. L’autre domaine est celui des voyages : soit pour les études, soit pour le travail ou les loisirs, le jeunes voyagent. Un champ de mission infini. 


« Faites des disciples », et le Pape dit savoir combien il est parfois difficile de faire faire à nos amis une expérience de foi. Il recommande la proximité et tout simplement le témoignage. C’est par là que Dieu touche les cœurs.Dernières recommandations aux jeunes : affermir leur mission d’évangélisation par la prière et les Sacrements. L’Eucharistie et le Sacrement de réconciliation ne peuvent être négligés.


Persévérance et courage


Le Pape en est bien conscient : « La Parole de Dieu suscite des fermetures ou des oppositions. Dans certaines régions du monde, des jeunes chrétiens souffrent de ne pouvoir témoigner de leur Foi, en l’absence de liberté religieuse. » Oui, il faudra faire preuve de persévérance et de courage. Les jeunes sont avertis. Annoncer l’Evangile n’est pas toujours une partie de plaisir.

Les commentaires sont fermés.