17/11/2012

Le Pape plaide pour plus d'humanité et de spiritualité dans le monde de la santé

 1_0_639730.jpegLe Pape s’est adressé aux participants de la XXVIIe conférence des opérateurs sanitaires, qui s’est déroulée à Rome du 15 au 17 novembre. Son thème « L’hôpital, lieu d’évangélisation, une mission humaine et spirituelle ». Il rend compte d’une réelle préoccupation de l’Eglise pour le milieu hospitalier, sa mission et les défis qui lui sont posés : l’humanisation des soins, le rapport patient-soignant, la dimension éthique et spirituelle. 


Une « science chrétienne de la souffrance »


Le Christ incarne plus que quiconque cette expérience de la douleur, de la souffrance. Un mystère auquel il a redonné tout son sens par la puissance de l’Amour. C’est cette figure que l’Eglise présente en modèle tant à ceux qui souffrent qu’à ceux qui sont chargés de leur venir en aide. Compassion, solidarité, partage, abnégation, gratuité et don de soi, sont le vocabulaire de la science chrétienne de la souffrance. Ces mots, a insisté Benoît XVI, doivent faire partie intégrante du langage de ceux qui opèrent dans le domaine de l’assistance sanitaire.


Pour une éthique du monde de la santé


Benoît XVI dans son discours a plaidé pour plus d’éthique dans le monde de la médecine. Il a rappelé la mission humaine qui incombe à ceux qui travaillent dans le monde de la santé. « Les hôpitaux et structures sanitaires doivent repenser leur rôle afin d’éviter que la santé ne devienne une simple marchandise soumis à des règles de marchés » a lancé le Pape. Dans cette perspective, les hôpitaux deviennent des lieux privilégiés de la nouvelle évangélisation car là où l’Eglise se fait vecteur de la présence de Dieu, elle devient un instrument d’une véritable humanisation de l’Homme et du monde.

Les commentaires sont fermés.