24/11/2012

Le Pape crée six nouveaux cardinaux

1_0_641758.jpegLe Pape a présidé samedi matin dans la basilique Saint-Pierre le cinquième consistoire ordinaire de son pontificat au cours duquel six nouveaux cardinaux ont été créés. Certains provenant de zones de conflit et connus pour leur courage et leurs paroles fortes comme le Patriarche maronite du Liban, S.B Béchara Boutros Raï, l’archevêque de Bogota en Colombie Mgr Ruben Salazar Gomez, l’archevêque de Manille aux Philippines Mgr Luis Antonio Tagle, et l’archevêque d’Abuja au Nigéria, Mgr John Olorunfemi Onaiyekan. Avant de remettre la barrette et l’anneau aux nouveaux cardinaux, Benoît XVI a développé une réflexion sur le sens de l’universalité de l’Église, à l’image de ces cardinaux, venus des cinq continents. 
Le compte-rendu d'Olivier Bonnel : >> 

«L’Église est catholique parce que le Christ embrasse toute l’humanité dans sa mission de salut » a souligné le Pape en s'adressant à la foule massée dans la basilique Saint-Pierre."Tandis que la mission de Jésus durant sa vie terrestre était limitée au peuple juif, elle était toutefois orientée dès le début, à porter à tous les peuples la lumière de l’Évangile et à faire entrer toutes les nations dans le Royaume de Dieu" a t-il expliqué. Dans la Bible, Jésus se présente comme Fils de David, mais aussi comme fils de l’Homme, c'est-à-dire ayant une mission universelle. "Cette mission du Christ, a rappelé Benoit XVI est destinée à tout homme et dépasse tout particularisme ethnique, national et religieux".

L’Esprit de la Pentecôte vient rappeler que la mission de l’Église, dès ses origines, embrasse tout l’univers. "Elle n’est pas tant une communauté locale qui s’élargit et se répand lentement,a poursuivi le Pape, mais elle est comme un levain qui tend à l’universel, à la totalité, et qui porte en lui-même l’universalité."


L’Église, levain qui tend à l’universel


"Jésus donne à ses disciples une promesse et une tâche : il promet qu’ils seront remplis de la puissance de l’Esprit Saint et leur confère la charge d’en témoigner dans le monde entier dépassant les limites culturelles et religieuses à l’intérieur desquelles ils étaient habitués à penser et à vivre." Le Pape a insisté sur cette unité dans la diversité : « L’Église à Jérusalem, à Antioche ou à Rome, est toujours la même, une et universelle », comme le rappelle le Credo de Nicée-Constantinople.


Les cardinaux fortifient l’Église dans sa jeunesse éternelle


Par ce Consistoire, Benoît XVI a souligné qu’il désirait mettre en valeur que "l’Église est Église de tous les peuples, c’est l’Église de la Pentecôte, qui dans la polyphonie des voix élève un unique chant harmonieux au Dieu vivant."

Le Pape a enfin loué le Seigneur pour ces nouveaux cardinaux, et rappelé leur sens de la fidélité et de leur attachement au successeur de Pierre. Ces cardinaux "fortifient l’Église dans la jeunesse éternelle qu’il lui a donnée" a t-il dit avant de les inviter à rendre un courageux témoignage au Christ, dans le dynamisme exemplaire de la foi et dans le signe d’un amour oblatif incessant. 


Le collège cardinalice compte désormais 211 membres, dont 120 électeurs en cas de conclave. 


(Photo: Mgr Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, recevant la barette cardinalice, samedi 24 novembre)

Les commentaires sont fermés.