06/12/2012

Appel aux musulmans pour garantir les droits des chrétiens

1_0_645177.JPGLa deuxième Assemblée des Patriarches et des Evêques catholiques du Moyen-Orient s'est achevée mercredi soir à Harissa, au Liban, sur l'approbation de deux documents dans lesquels se condense la sollicitude pastorale des chefs des Eglises catholiques face aux urgences, politiques, sociales et humanitaires notamment, qui caractérisent actuellement les pays arabes.


Le premier document, long et articulé, offre des suggestions et des indications concrètes afin de mettre en pratique dans toutes les dimensions de la vie individuelle et communautaire les enseignements contenus dans l'Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Medio Oriente, que Benoît XVI a remis aux Evêques de la région et à leurs Eglises lors de son récent voyage apostolique au Liban. Le second document signé par les participants à l'Assemblée réunie à Harissa est un appel à la communauté internationale et à tous les hommes de bonne volonté touchant trois points fondamentaux. 


La question palestinienne et la Syrie, deux priorités

Les Patriarches et Evêques catholiques du Moyen-Orient soulignent en premier lieu l'urgence de trouver finalement une « solution juste et pacifique à la question palestinienne », indiquée comme origine de tous les conflits moyen-orientaux.


Le deuxième point consiste en un appel éploré à faire tout ce qui est possible afin de mettre fin aux conflits et aux violences qui bouleversent la vie des peuples de la région, mettant en oeuvre des chemins de réconciliation et de paix qui garantissent à tous la liberté et la sauvegarde de leur propre dignité humaine. L'appel fait explicitement référence à la situation de la Syrie martyrisée.


Appel aux musulmans pour garantir les droits des chrétiens

Le troisième point met l'accent sur la condition des chrétiens au Moyen-Orient. Les chefs des Eglises sont invités à intensifier leur communion et une pleine collaboration afin de favoriser la pérennité et la continuité de la présence autochtone, active et efficace des chrétiens au sein des sociétés arabes. L'appel s'adresse à cet égard également aux musulmans, appelés à concourir à la sauvegarde des pleins droits de leurs compatriotes chrétiens, reconnaissant une citoyenneté commune et partagée.


Les participants à l'Assemblée ont exprimé leur douleur unanime suite à la mort de S.B. Ignace IV Hazim, Patriarche grec orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient, qui s'est éteint à l'hôpital Saint Georges de Beyrouth à l'âge de 91 ans. S.B. Bechara Boutros Rai, Patriarche d'Antioche des Maronites, au nom de tous les Patriarches et Evêques catholiques présents à Harissa, a rendu hommage à « la grande sagesse et au grand dévouement » avec lesquels le Patriarche Ignace IV a guidé son Eglise pendant 33 ans. (Fides)

Les commentaires sont fermés.