08/12/2012

Le père Lombardi loue les vertus de Twitter

1_0_645829.jpegA quelques jours du premier tweet de Benoît XVI, le 12 décembre prochain, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège publie un éditorial sur l’événement, l’occasion pour le père Lombardi d’analyser les réactions provoquées par l’arrivée du Pape sur le réseau social ainsi que sa portée.


« les tweets du Pape porteront leur fruits, se multiplieront par trente, soixante »


Le père Lombardi distingue trois types de réactions. Il y a d’abord ceux qui regardent avec mépris le fait que Benoît XVI ait désormais un compte. « Qu’est-ce qu’il fait là cet intrus », se demandent-ils pour se moquer du Pape avant enfin de lui tourner le dos, rapporte le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège dans son éditorial. D’autres se disent : « amusant ! Voyons s’il aura plus de followers que d’autres VIP, des acteurs et des footballers », avant finalement de s’en désintéresser. Enfin, poursuit le père Lombardi, il y a ceux qui pensent : « Bien. Quelqu'un se préoccupe de nous dire des choses importantes à chacun d’entre nous. Nous serons attentifs » et « contents de retwetter aux amis qui comme nous sont en recherche». Et là, explique le père Lombardi, « les tweets du Pape porteront leur fruits, se multiplieront par trente, soixante »

Au service de l'Evangile

Quant à la dimension du message, 140 caractères maximum pour un tweet, ce n’est pas rien note le Père Lombardi prenant exemple sur « la majeure partie des versets de l’Evangile qui en contient encore moins. Les béatitudes sont encore plus courtes ». Le Père Lombardi loue ainsi les vertus de la concision. L’important est de comprendre dans quel contexte un tweet prend son sens. D’où vient-il et vers quelle direction se dirige-t-il. « Bien sur le monde ne sera pas sauvé à coup de tweets », explique le directeur de la salle de presse du Saint-Siège. Mais dans les milliards de baptisés à travers le monde, plusieurs millions auront l’occasion d’entendre le Pape aussi par cette voie. Le sentir plus proche d’eux. C’est un nouveau service de l’Evangile. 


700 000 followers pour le Pape

Trois jours après son ouverture, le compte twitter du Pape a déjà 700 000 followers et les tweets se sont multipliés. "Le million de followers sera franchi à Noël mais ce n’est pas le nombre qui compte". Prenant la parole sur Radio Vatican, Monseigneur Claudio Maria Celli président du dicastère des communications sociales a le nombre du million de followers seraient vraisemblablement franchi avant les fêtes de Noël. Un succès qui satisfait le prélat sans l’émouvoir. Le Pape dans sa mission pastorale au service de l’Eglise universelle ne cherche pas la popularité comme pourrait le faire une star de la chanson. Il cherche à être au plus près des hommes et des femmes d’aujourd’hui. Benoît XVI parlait il y a quelques jours d’une désertification du monde spirituel et c'est afin de lutter contre ce phénomène qu'il est aujourd'hui présent sur internet. 


Accompagner les hommes et les femmes sur le chemin de la Foi

De nombreux tweets affluent vers le nouveau compte du Pape, des messages souvent "positifs" mais aussi "négatifs et parfois offensants" a reconnu Monseigneur Celli, les comparant à une écume noire. Une animosité qui ne l’a pas surpris. Il préfère s’attarder sur les questions intéressantes concernant la Foi mais aussi tweets humoristiques, symboles de la culture du moment. Des tweets qui ne résoudront pas les problèmes de l’Eglise mais cela n’était pas le but. La présence du Pape sur internet répond à la soif de Dieu que les hommes et les femmes manifestent dans le monde contemporain. Une profonde nostalgie de la transcendance, de Dieu, qui représente un long et difficile chemin à parcourir mais qui donne un sens à leur vie. Benoît XVI veut être près d’eux, avec eux dans cette quête de sens. 


Le premier tweet pontifical, rédigé en anglais, sera lancé en direct par le pape lui-même lors de l'audience générale du mercredi 12 décembre, avait annoncé le Vatican lundi. Outre l'anglais, les tweets seront aussi rédigés en espagnol (@pontifex_es), italien (@pontifex_it), portugais (@pontifex_pt), français (@pontifex_fr), allemand (@pontifex_de), polonais (@pontifex_pl) et arabe (@pontifex_ar). D'autres langues suivront. 


(Photo : à gauche le père Lombardi directeur de la salle de presse du Saint-Siège, à droite Greg Burke conseiller en communication auprès de la Secrétairerie d'Etat)

18:40 Écrit par Père Walter dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : followers, claudio maria celli, noël, twitter, tweets, pape, benoît xvi, federico lombardi, réseaux sociaux | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.