12/12/2012

Benoît XVI, grâce à Twitter, instaure un nouveau type de dialogue sur la foi

1_0_646856.jpeg« Chers amis, c’est avec joie que je m’unis à vous par Twitter. Merci pour votre réponse généreuse. Je vous bénis tous de grand cœur ». C’est le premier tweet envoyé par le Pape mercredi à 11h30 à l’issue de l’audience générale, salle Paul VI, depuis son compte personnel @pontifex. Après avoir prononcé sa catéchèse et salué les pèlerins en plusieurs langues, Benoît XVI a envoyé ces quelques mots, en anglais, sur une tablette tactile qui lui a été remise par Mgr Claudia Maria Celli, président du Conseil Pontifical pour les Communications sociales. Ce premier message qui se veut comme introductif a aussitôt été traduit en plusieurs langues. Juste après le Pape a répondu à la première question relative à la vie de la foi qui lui a été envoyée : « Comment pouvons-nous mieux vivre l’Année de la Foi dans notre quotidien ? ». Réponse du Pape : « Dialogue avec Jésus dans la prière, écoute Jésus qui te parle dans l’Évangile, rencontre Jésus présent en celui qui est dans le besoin ».Trois heures plus tard autre question : « Comment vivre la foi en Jésus-Christ dans un monde sans espérance ? » Réponse du Pape : « Avec la certitude que le croyant n’est jamais seul. Dieu est le rocher ferme sur lequel construire sa vie, et son amour est toujours fidèle » 


Le cap du million de followers a été franchi

Le compte Twitter du Pape a franchi mercredi le million de followers (les suiveurs, celles et ceux qui sont abonnés au compte du Pape) et les tweets sont de plus en plus nombreux. Prenant la parole sur Radio Vatican, Monseigneur Claudio Maria Celli, évoquant ce chiffre il y a quelques jours, s’était à l’avance réjouit mais il avait dans le même temps rappelé que le Pape dans sa mission pastorale au service de l’Eglise universelle ne cherche pas la popularité comme pourrait le faire une star de la chanson. Il cherche à être au plus près des hommes et des femmes d’aujourd’hui. Benoît XVI parlait il y a quelques jours d’une désertification du monde spirituel et c'est afin de lutter contre ce phénomène qu'il est aujourd'hui présent sur internet. 


Messages courts comme les Béatitudes

Concernant la dimension du message, 140 caractères maximum pour un tweet, ce n’est pas rien note le Père Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège. Prenant exemple sur « la majeur partie des versets de l’Evangile qui en contient encore moins. Les Béatitudes sont encore plus courtes » note-t-il. Le Père Lombardi loue ainsi les vertus de la concision. L’important est de comprendre dans quel contexte un tweet prend son sens. D’où vient-il et vers quelle direction se dirige-t-il. « Bien sur le monde ne sera pas sauvé à coup de tweets », explique le père Lombardi. Mais parmi le milliard de baptisés à travers le monde, plusieurs millions auront l’occasion d’entendre le Pape aussi par cette voie. Le sentir plus proche d’eux. C’est un nouveau service de l’Evangile. 


(Photo : premier tweet du Pape le 12/12/12 depuis le salle Paul VI)

Les commentaires sont fermés.