04/08/2012

Le Québec aux urnes sur fond de conflit étudiant

1_0_610049.jpeg

Le Québec est en pleine tourmente politique et sociale. Alors que le bras de fer entre le gouvernement et les étudiants sur les frais de scolarité n’en finit pas, le Premier ministre libéral, Jean Charest a décidé mercredi d’anticiper les législatives. Les Québécois retourneront aux urnes le 4 septembre. Le chef du gouvernement veut profiter de la lassitude suscitée par le mouvement étudiant au sein d’une partie de la population pour reprendre la main. Il veut aussi précéder la reprise des travaux d’une commission d’enquête sur un éventuel financement illégal de son parti.

Malgré l’impopularité du gouvernement, le parti libéral, au pouvoir depuis 2003, et le Parti Québécois sont au coude à coude dans les sondages. Pourquoi précipiter ainsi le vote ? réponse avec Alain Gagnon, titulaire de la chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes à l’Université du Québec à Montréal : >> RealAudioMP3 

Propos recueillis par Xavier Sartre (Radio Vatican)