23/10/2012

Que l’intercession des nouveaux Saints soutienne l’Eglise dans sa mission d’annoncer l’Evangile au monde entier

049q07b.jpeg

Cité du Vatican (Agence Fides) – « L’heureuse coïncidence » entre l’Assemblée synodale sur la Nouvelle Evangélisation et la Journée missionnaire ont été mises en évidence par le Saint-Père Benoît XVI au cours de la Célébration eucharistique qu’il a présidé Dimanche 21 octobre sur le parvis de la Basilique Saint-Pierre, précédée par le rite de canonisation de sept Bienheureux. La Parole de Dieu proclamée en ce XXIX° Dimanche du Temps ordinaire « se révèle éclairante pour les deux » circonstances.

« Celle-ci montre le style de l’évangélisateur – a poursuivi le Pape –, appelé à témoigner et annoncer le message chrétien en se conformant à Jésus-Christ et en suivant sa vie. Ceci vaut aussi bien pour la mission ad gentes, que pour la nouvelle évangélisation dans les régions de vieille chrétienté ». Les Paroles de Jésus – « Le Fils de l’homme est venu pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude (cf. Mc 10,45) contiennent le sens de la mission du Christ sur la terre, marquée par son immolation, par sa donation totale – a dit le Saint-Père. En ce troisième dimanche d’octobre, où l’on célèbre la Journée Missionnaire Mondiale, l’Église les écoute avec une particulière attention et ravive sa conscience d’être tout entière dans un indéfectible état de service de l’homme et de l’Évangile, comme Celui qui s’est offert lui-même jusqu’au sacrifice de sa vie ». Ces mêmes paroles ont constitué le programme de vie des sept nouveaux Saints qui, « avec un courage héroïque, ceux-ci ont dépensé leur existence dans une totale consécration à Dieu et dans un généreux service à leurs frères » a dit le Saint-Père avant de lire les biographies succinctes des nouveaux Saints : Jacques Berthieu (1838-1896), prêtre jésuite, martyr à Madagascar ; Pedro Calungsod (1654-1672), catéchiste laïc, martyr ; Giovanni Battista Piamarta (1841-1913), prêtre, fondateur de la Congrégation de la Sainte Famille de Nazareth et des Humbles Servantes du Seigneur ; María Carmen Sallés y Barangueras (1848-1911), Fondatrice de la Congrégation des Soeurs conceptionnistes missionnaires de l’enseignement ; Marianne Cope (1838-1918), religieuse professe de la Congrégation des Soeurs du Tiers Ordre de Saint François de Syracuse ; Kateri Tekakwitha (1656-1680), laïque ; Anna Schäffer (1882-1925), laïque. En particulier, l’exemple du Père Jacques Berthieu « aide les nombreux chrétiens persécutés aujourd’hui à cause de leur foi ! Puisse en cette Année de la foi, son intercession porter des fruits pour Madagascar et le continent africain ! ».

Le Saint-Père a conclu son homélie sur ce souhait : « Que le témoignage des nouveaux Saints, de leur vie généreusement offerte par amour du Christ, parle aujourd’hui à toute l’Église, et que leur intercession la consolide et la soutienne dans sa mission d’annoncer l’Évangile au monde entier ». Au terme de la Messe, avant de réciter l’Angelus, le Pape a invité à prier pour les missionnaires en ces termes : « Nous voulons aujourd’hui confier à la protection maternelle de la Vierge Marie les missionnaires – prêtres, religieux et laïcs – qui, dans tous les coins du monde, sèment le bon grain de l’Evangile. Nous prions également pour le Synode des Evêques qui, ces semaines-ci, se confronte au défi de la Nouvelle Evangélisation pour la transmission de la foi chrétienne ». Il a ensuite parlé en polonais, déclarant : « Les nouveaux Saints nous introduisent aujourd’hui dans la Semaine missionnaire. En particulier, nous soutiendrons spirituellement et matériellement ceux qui annoncent le Christ sur les différents continents. Je remercie beaucoup tous ceux qui, par l’intermédiaire des Œuvres pontificales missionnaires, prennent soin des missions dans le monde entier. L’Année de la Foi puisse-t-elle rallumer en Pologne l’enthousiasme missionnaire des ecclésiastiques et des fidèles laïcs ». (SL) (Agence Fides 22/10/2012)


Texte intégral de l’homélie du Saint-Père