28/01/2010

France : la mission parlementaire remet son rapport sur l’interdiction du voile intégral

La France entière dit non au voile intégral : c’est la conclusion de la mission parlementaire mandatée par le président Nicolas Sarkozy.

Après deux cents auditions à travers le pays, elle a rendu son rapport ce mardi à Paris. Elle demande une résolution parlementaire, non contraignante, du Parlement : que celui-ci « proclame solennellement que toute la France s’oppose au port du voile intégral » et « que cette pratique soit prohibée sur le territoire de la République ».

La mission fait en outre une série de propositions et suggère en particulier d’adopter une disposition qui interdise de dissimuler son visage dans les services publics (administrations, hôpitaux, sorties d’écoles, transports publics, etc.).


En revanche, l’interdiction totale n’a pas fait l’unanimité. C’est ce que souligne le rapport : une telle loi étendrait l’interdiction a la rue et poserait plus d’un problème sur le plan constitutionnel du respect des libertés individuelles. Quoi qu’il en soit la burqa est au cœur de tous les débats en France depuis plusieurs mois. Mais au delà de la question du niquab ou de la burqa, qui concerne à peine 2000 femmes en France, c’est de la place de l’islam dans la société française qu’il est question.

 

1386013-1833971.jpg (200×177)


Quelle peut être dans ce débat la voix de l’Église ? Le père Christophe Roucou (photo) est le secrétaire national de la Conférence des évêques de France pour les relations avec l’islam : >>

Propos recueillis par Olivier Bonnel (Radio Vatican).