11/05/2010

La déclaration du cardinal Sodano, le jour de Pâques, a été voulue par les cardinaux

http://www.bbc.co.uk/portuguese/especial/images/05_papasucessores/00585_sodano.jpg

Benoît XVI n’a jamais demandé au cardinal Angelo Sodano (photo) de lui faire part publiquement et solennellement du soutien de toute l’Eglise. La déclaration lue par le doyen du Sacré Collège le jour de Pâques, au début de la messe présidée par le Pape sur la place Saint-Pierre et reprise par les médias du monde entier, a été voulue par les cardinaux présents à Rome.

C’est le directeur du Bureau de presse du Saint Siège qui l’indique dans une mise au point. Le Pape n’en a été informé que peu avant la célébration – a-t-il précisé - Il a accueilli avec reconnaissance et simplicité ce message de proximité, d’affection et de solidarité.

Le Père Lombardi réagissait à l’article d’un historien, Alberto Melloni, publié dans un quotidien italien. Même en ces temps difficiles - a-t-il ajouté - Benoît XVI ne mendie pas un soutien, il n’organise pas de manifestation de défense pour étayer son autorité et sa sérénité spirituelle dans la foi.

Dans la tourmente des affaires de pédophilie, le Pape fait l'objet de nombreuses manifestations de soutien. Ainsi, l'émission religieuse dominicale de la télévision publique italienne Rai a activé un numéro de téléphone pour que les catholiques puissent manifester par SMS leur "solidarité" au Pape. Cette initiative est liée au rendez-vous fixé le 16 mai sur la Place Saint Pierre par le Réseau national des organisations laïques afin d'exprimer la proximité spirituelle et l’affection des catholiques à l’égard de Benoît XVI.


Autre initiative : le Préfet de la Congrégation pour le clergé, a envoyé une lettre aux 400.000 prêtres catholiques et 5.000 évêques des 5 continents pour qu'ils viennent "soutenir publiquement le Pape", lors de la clôture de "l'année sacerdotale" célébrée par les 9, 10 et 11 juin à Rome.

(Radio Vatican)