08/01/2010

Un différend religieux en voie de résolution au Sénégal

Au Sénégal, le président a nommé un ministre chargé des affaires religieuses, ce qui est une première en la matière. Une décision qui fait suite à la crise entre l’Église et la présidence après des propos tenus par le président Wade à des imams : « Dans les églises, on prie un homme, Jésus Christ qui n’est pas Dieu. Quand je passe devant les églises, je ne m’intéresse pas à ce qui se passe à l’intérieur. Ce n’est pas mon problème. Parce que je suis musulman. C’est ça la tolérance ».

 

http://www.seneweb.com/news/artimages/wade_mic.jpg


Des réflexions jugées humiliantes par l’Église catholique du pays. Après de très vives protestations du cardinal Sarr, le président sénégalais (photo) avait fait transmettre ses excuses par son fils. Il entend maintenant avec ce ministère des affaires religieuses éviter qu’un tel épisode ne se reproduise et disperser tous les malentendus.

Écoutez l’analyse d’Antoine Diouf, rédacteur en chef de Radio Futur Media à Dakar (Radio Vatican). >>