22/08/2012

Le Saint-Siège n'est pas l'employeur des prêtres pédophiles

1_0_614611.jpegPORTLAND, Oregon (Sipa) — Le Vatican a remporté une importante victoire judiciaire dans l'Oregon, où un juge fédéral a déclaré que le Saint-Siège ne pouvait pas être considéré comme l'employeur de prêtres pédophiles et donc tenu pour responsable de leurs crimes.

La décision du juge Michael Mosman à Portland pourrait éviter au Vatican d'être poursuivi par des victimes demandant réparation financière.

Un habitant de la région de Seattle avait porté plainte en 2002 contre le père Andrew Ronan qui l'aurait agressé à plusieurs reprises à la fin des années 1960. Il a tenté de démontrer que tous les prêtres catholiques étaient des employés du Vatican et que ce dernier serait donc responsable de leurs actions.

"Il n'y a pas de faits fondant une réelle relation d'employé à employeur entre Ronan et le Saint-Siège", a tranché le juge Mosman.

L'avocat du plaignant, Me Jeff Anderson, a déclaré qu'il ferait appel. L'accusation faisait valoir que le Vatican était l'employeur puisqu'il pouvait promouvoir les prêtres, les déplacer, les renvoyer ou modifier leur formation.

L'avocat du Vatican, Me Jeff Lena, a estimé pour sa part que cette affaire réglait la question de la responsabilité de son client pour les actes des prêtres.


2012-08-22 Radio Vatican