06/01/2010

Un silence assourdissant entâche la solennité de l’Épiphanie

Ce mercredi 6 janvier, solennité de l'Épiphanie, Benoît XVI présidera une concélébration eucharistique à 10h, dans la basilique Saint-Pierre suivie de la prière de l’angélus à midi.

 

vidimus.stellam


En vue de cette célébration, un imposant cortège de mages, de nombreux figurants, fantassins et cavaliers, en costume d’époque, défilera le long de l’avenue de la conciliation jusqu’à la place Saint-Pierre. Il s’agit là d’une initiative lancée il y a 25 ans par une association européenne de familles pour sauvegarder la signification spirituelle et culturelle de l’Épiphanie, qui est en Italie un jour férié, contrairement à d’autres pays de tradition chrétienne comme la France.


La Solennité de l'Épiphanie, qui célèbre la manifestation de Jésus comme Messie, rappelle la dimension universelle du message évangélique. C’est pourquoi elle est traditionnellement consacrée aux missions. Or au cours de l’année qui vient de s’achever les missionnaires ont payé un lourd tribut. Une information passée quasiment inaperçue. Dans un éditorial très remarqué « L’Osservatore Romano » commente ce silence avec amertume.

Écoutez le compte-rendu de Romilda Ferrauto (Radio Vatican) : >>