10/03/2010

Les Rohingyas, un peuple se meurt

« Sans Etat et morts de faim » : le titre d’un rapport, autant qu’un constat affligeant.

 

August-31st-2009-Arakan.gif (400×518)



Au Bangladesh, non loin de la frontière birmane, la minorité musulmane des Rohingyas vit un cauchemar et les autorités de Dacca ne font rien, pour venir en aide à ces birmans exilés parce que sans droit dans leur pays. Au contraire, après Médecins sans frontière et l’association « Arakan project », l’ONG américaine, « Physicians for human rights » affirme dans un document publié ce mardi 9 mars que le Bangladesh empêche les humanitaires de prodiguer des soins à ces familles apatrides. Des dizaines de milliers personnes sont donc massées dans un camp de fortune sans le statut de réfugiés.

 

Rohingya


Mais pourquoi en sont-ils arrivés là ? Pourquoi avoir fui la Birmanie, leur patrie de naissance ? Chris Lewa est responsable de « Arakan Project », une association basée à Bangkok et qui se dédie aux Rohingyas.

Des propos recueillis par Marie Duhamel (Radio Vatican).