17/06/2010

La vérité sur Bloody Sunday 38 ans après

Encore aujourd’hui, cela reste le jour le plus sombre de l’histoire d’Irlande du Nord. Il y a 38 ans, le dimanche 30 janvier 1972 à Derry, quatorze manifestants étaient tués par des parachutistes britanniques. Ils marchaient pourtant pacifiquement pour la promotion de l'égalité des droits entre catholiques et protestants. La manifestation était organisée par la Northern Ireland Civil Rights, l’Association des Droits Civiques d’Irlande du Nord.

 

BloodySunday


Après douze ans d’enquête, le rapport commandé à l’époque par Tony Blair a finalement été rendu public. Le Royaume-Uni souligne sa propre responsabilité dans le massacre du « Bloody Sunday ». Le nouveau premier ministre, David Cameron, a d'ailleurs prononcé des excuses officielles.

Le père nord irlandais Joseph Gunn, curé de Bangor, ville au nord-est de Belfast, exprime toute sa satisfaction: >>

Un dossier réalisé par Charles-François Brejon (Radio Vatican)