06/05/2010

Le Pape souhaite un monde libéré des armes nucléaires

Le Saint-Siège demande aux signataires du Traité de non-prolifération nucléaire de respecter leurs engagements. Benoît XVI a lancé un appel en ce sens, ce mercredi, à l’audience générale, deux jours après l’ouverture à New York de la 8e Conférence de suivi du traité sur fond d’affrontement politique entre les États Unis et l’Iran.

 

pape


Pour le Pape, la paix ne repose pas seulement sur l’équilibre des forces, mais sur sur la confiance et le respect des engagements pris. D’où l’urgence d’appliquer pleinement et sans tarder les accords internationaux, si l’on veut réellement aboutir à un désarmement nucléaire concerté et sûr. Le Saint-Siège encourage les initiatives en vue d’un désarmement progressif et la création de zones dénucléarisées, avec l’objectif d’aboutir à terme à l’élimination totale des armes nucléaires. Il exhorte tous les participants à la conférence de New York à surmonter les conditionnements de l’histoire et à tisser patiemment la trame politique et économique de la paix pour contribuer au développement intégral de l’homme et satisfaire les aspirations authentiques des peuples. Écoutez la voix du Pape: >>

Par ailleurs, les évêques d’Hiroshima et de Nagasaki ont fait le déplacement jusqu’à New York où se tient, depuis lundi, la conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire. À la tribune de l’ONU, ils ont demandé aux responsables des Nations de prendre conscience de la folie que constituent les armes nucléaires. Car des milliers de bombes atomiques sont toujours disponibles dans les arsenaux de la planète.

 

(Radio Vatican)