10/12/2009

Benoît XVI à l’audience générale: 'Le mystère pétrinien garantit la fidélité à la saine doctrine et donne sérénité et liberté intérieure'

 

benoît xvi 2

 

L’origine du mal est dans l’homme et dans l’usage erroné de sa liberté mais Dieu est patient et bienveillant avec les pécheurs. Benoît XVI l’a rappelé ce mercredi à l’audience générale.

 

benoît xvi 1


Quelque 8 000 personnes étaient rassemblées dans la salle Paul VI au Vatican. Poursuivant son cycle de catéchèses hebdomadaires, le Pape leur a parlé du moine Rupert, un bénédictin du XIIe siècle que Paul VI avait cité le 8 décembre 1965, lors de la clôture du Concile Vatican II. Un théologien d’une grande épaisseur qui a étudié de manière rationnelle les mystères de la foi et qui nous a enseigné que chacun, à sa manière, peut rencontrer Jésus.
Benoît XVI a également souligné le rôle qu’il a joué dans les controverses théologiques sur le sacrement de l’Eucharistie en rappelant que celle-ci n’est ni un symbole ni un rite communautaire, mais la présence réelle du Christ parmi les hommes.

 

 

benoît xvi 3

 

 

Écoutez le résumé de la catéchèse et les paroles que Benoît XVI a adressés aux pèlerins de langue française (Radio Vatican) : >>


Résumé de la catéchèse en langue française

     Chers Frères et Sœurs,

     Moine bénédictin du douzième siècle, Rupert de Deutz vécut d’abord au monastère Saint-Laurent à Liège. En 1120, il fut nommé Abbé de Deutz, ville voisine de Cologne, où il demeura jusqu’à sa mort en 1129. Rupert fut un théologien de grande profondeur, qui se distingua par sa droiture morale et par son attachement au Siège de Pierre. Ainsi, en diverses occasions, il montra que lorsque des controverses surgissent dans l’Église, la référence au ministère pétrinien garantit la fidélité à la saine doctrine et donne sérénité et liberté intérieure. Il affirma avec force la continuité entre le Corps du Verbe incarné et Celui qui est présent dans les Espèces eucharistiques. Pour concilier la bonté et la toute-puissance de Dieu avec l’existence du mal, il montra que Dieu très bon ne peut que vouloir le bien ; l’origine du mal est dans l’homme et dans l’usage erroné de sa liberté. Rupert soutint aussi que l’Incarnation était prévue de toute éternité, afin que la création puisse rendre louange à Dieu et l’aimer comme une unique famille réunie autour du Christ. Enfin, dans son interprétation du Cantique des Cantiques, Rupert nous a laissé une belle présentation des privilèges et des vertus de la Vierge Marie, voyant en elle la part la plus sainte de l'Église tout entière.


     * * *

benoît xvi 4


     Je suis heureux d’accueillir les pèlerins francophones, en particulier la délégation des Amis de Saint-Nicolas des Lorrains. Puisse le Seigneur Jésus vous accompagner sur votre route, lui qui vient à notre rencontre en la prochaine fête de Noël ! Que Dieu vous bénisse !

     En ce mois de décembre, la chaîne de télévision catholique française KTO célèbre son dixième anniversaire. J’encourage vivement les responsables et les collaborateurs de cette chaîne à poursuivre leurs objectifs de présentation de la diversité des engagements chrétiens dans l'Église et dans la société, d’accompagnement de la prière ecclésiale ainsi que de réflexion et de débat. Puissent ces programmes proposer à tous un authentique visage de la foi chrétienne et de la vie de l'Église en France et dans le monde ! Aux responsables, aux collaborateurs, aux bienfaiteurs et aux téléspectateurs de KTO Télévision, j’adresse une particulière Bénédiction apostolique.