26/01/2010

Ne pas oublier le Vietnam - Appel du Supérieur général des Rédemptoristes

ASIE/VIETNAM - “N’oublions pas nos confrères et fidèles au Vietnam”: appel du Supérieur général des Rédemptoristes


Rome (Agence Fides) – « Nous espérons que le gouvernement du Vietnam effectuera une enquête sur les incidents de Dong Chiem et agira avec justice. Le Supérieur provincial des Rédemptoristes au Vietnam a demandé nos prières en ce moment difficile. La situation est tendue non seulement pour les Rédemptoristes, mais aussi pour de nombreux fidèles laïcs, notamment pour ceux actifs dans la pastorale. J’ai assuré tous mes confrères Rédemptoristes du Vietnam et tous ceux pour lesquels nous travaillons de notre solidarité et particulièrement de nos prières. Ne les oublions pas dans ces moments de besoin ! » : c’est l’appel confié à l’Agence Fides par le P. Michael Brehl (photo), Supérieur général de la Congrégation du Très Saint Rédempteur, qui dirige à Rome la rencontre du nouveau Conseil général de l’ordre, élu récemment.


Brehl.jpg (220×330)


Le P. Brehl a affirmé, au cours d’un entretien avec l’Agence Fides, que les Rédemptoristes du monde entier « suivent avec angoisse les nouvelles du Vietnam et sont très inquiets pour leur confrère Frère Anthony Nguyen Van Tang, âgé de 36 ans, brutalement malmené et laissé sans connaissance, dans une mare de sang ». « La situation est très tendue. Les détails sur la destruction du crucifix dans la paroisse de Dong Chiem, dans l’Archidiocèse d’Hanoi, ont été largement rapportés par les médias. Le gouvernement nie toute responsabilité, mais cela est contesté par les évêques du Vietnam, par les témoins et par quelques journalistes indépendants », note le Supérieur général.

« Notre réponse est la prière », souligne-t-il. Une veillée de prières solennelle s’est tenue hier dans la cathédrale Saint Joseph à Hanoi, guidée par l’Evêque auxiliaire, Mgr Lawrence Chu Van Minh, avec la participation de milliers de fidèles. Les fidèles ont beaucoup prié pour leur archevêque, Son Exc. Mgr Ngo Quang Kiet, souvent critiqué par le gouvernement, qui a demandé sa démission.

De même, dans le monastère Rédemptoriste d’Ho Chi Minh City, des milliers de fidèles catholiques ont participé hier soir à une veillée de prière. Des prières se sont élevées non seulement pour les victimes des violences et pour les fidèles de Dong Chiem, mais aussi pour le gouvernement vietnamien et pour toute la nation, afin qu’on affirme dans le pays les principes de paix, d’harmonie, de justice et de vérité.

Le Supérieur provincial des Rédemptoristes, le P. Vincent Pham Trung Thanh, a célébré hier une messe devant une assemblée de plus de 2.000 fidèles catholiques, en demandant dans son homélie de prier « pour la fin de la persécution contre l’Eglise et les fidèles innocents ».

Les Rédemptoristes du Vietnam ont envoyé ces derniers jours une lettre aux autorités d’Hanoi, demandant de lever le siège à l’église de Dong Chiem et d’arrêter les actes d’intimidation envers les fidèles ; de relâcher les fidèles arrêtés de façon arbitraire ; de poursuivre ceux qui ont assailli et blessé les catholiques, et en particulier frère Nguyen Van Tang; de respecter la liberté de religion et les symboles de la foi chrétienne. (PA)

(Agence Fides 25/01/2010)