07/10/2009

Année sacerdotale: symposium organisé par la Catholic University of America

AMERIQUE/ETATS-UNIS - « L’Année sacerdotale constitue une opportunité particulière pour tout chrétien de croître dans la conscience de ce qu’est le don du sacerdoce » : le symposium organisé par la Catholic University of America

 

The Catholic University of America


Washington (Agence Fides) – Dans le cadre des initiatives promues pour l’Année sacerdotale organisée par le Saint-Père Benoît XVI, les 6 et 7 octobre la Catholic University of America (CUA) a organisé un Symposium qui approfondira le mystère du sacerdoce à la lumière du patrimoine spirituel et théologique de l’Eglise. Au Symposium, qui a pour thème « Sacerdoce ministériel au troisième millénaire : ‘Fidélité du Christ, Fidélité du prêtre’, des prêtres membres de la CUA, de la Société Saint Sulpice, et d’autres, prendront la parole. L’évènement est ouvert à tous les prêtres, les religieux, les religieuses et les laïcs. Le P. David Toups, du Secrétariat pour le clergé, la vie consacrée et les vocations, de la Conférence épiscopale des Etats-Unis d’Amérique, interpellé par l’Agence Fides sur les attentes du Symposium, a dit : « Le Symposium est l’un des nombreux rendez-vous pendant cette Année sacerdotale. Chacun d’eux constitue une opportunité pour nous réunir et grandir dans notre compréhension et dans notre appréciation du ministre sacerdotal, un don que Jésus nous a fait il y a 2000 ans. Tout chrétien doit croître dans la connaissance des dons qu’il reçoit, et l’Année sacerdotale constitue une opportunité particulière pour tout chrétien, de croître dans la conscience de ce qu’est le don du sacerdoce, autant pour les prêtres eux-mêmes que pour tous les fidèles ».

Dans son entretien avec Fides, le P. Toups souligne qu’« une plus grande considération du prêtre nous aide à croître dans l’amour pour l’Eglise, pour Notre Seigneur Jésus Christ et pour sa présence dans l’Eucharistie ». Indiquant quels sont les plus grands défis que le clergé et l’Eglise se retrouvent à devoir affronter aujourd’hui aux Etats-Unis d’Amérique, le P. Toups a indiqué la nécessité de « permettre au Christ d’être le centre de notre vie. Nous pouvons être engagés, comme l’a dit le Pape, dans le travail du Seigneur, jusqu’à oublier le Seigneur du travail. Pour les prêtres, cette Année sacerdotale est l’occasion de refocaliser leur attention sur l’amour du Père pour nous comme individus, et pour recevoir cet amour de la manière la plus profonde, à travers la prière et les moments de silence dans notre vie quotidienne. La source de notre force est la prière quotidienne devant le Saint Sacrement et l’Eucharistie de chaque jour. Comme les autres engagements quotidiens, la prière, notre rendez-vous avec Dieu, doit être programmée. L’Année sacerdotale nous rappelle justement cela, nous aidant à comprendre l’importance de la prière, non seulement pour le salut de notre âme, mais pour le salut des personnes confiées à nos soins pastoraux ». Le P. Toups conclut en rappelant que « promouvoir les vocations est la responsabilité de tous les fidèles. Jésus nous a dit de prier le patron de la moisson pour qu’il envoie des ouvriers pour sa moisson. C’est donc notre devoir, autant comme membres du clergé que comme fidèles laïcs, de promouvoir les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée à travers notre prière et nos paroles d’invitation. Le Symposium de la CUA entend aider tous les fidèles à grandir dans la connaissance du ministère sacerdotale pendant l’Année sacerdotale ».

(Agence Fides 5/10/2009)