21/07/2011

Les tensions entre le Vatican et Dublin montent d'un cran. Le point

enda kenny.JPGLe premier ministre irlandais, Enda Kenny*, a prononcé ce mercredi devant la chambre basse du parlement un réquisitoire extrêmement sévère contre le Vatican, dans le dossier des abus sexuels sur des mineurs commis dans l’Église. Une semaine après la publication d’un 4° rapport qui épingle la hiérarchie du diocèse de Clyone, Enda Kenny a reproché au Saint-Siège les « dysfonctionnement, la déconnection, l’élitisme et même le narcissisme qui dominent la culture du Vatican». Le premier ministre a lancé de graves accusations contre le Saint-Siège qui aurait, selon lui, « tenté de bloquer une enquête en cours dans un État souverain, démocratique et républicain », soutenant que cela s’est produit « il y a trois ans et pas trente ». Enda Kenny est allé jusqu’à affirmer que « le viol et la torture des enfants avaient été minimisés pour soutenir le primat des institutions, leur pouvoir et leur réputation ».

Lire la suite