20/08/2011

Aucune affliction ne peut effacer la dignité d'une vie humaine

pope way of the cross.jpgSi la fête est à l'ordre du jour des 26° JMJ à Madrid, les chrétiens ne peuvent oublier la souffrance du monde. En début de soirée, ce samedi 20 août, avant de gagner la base militaire de Cuatro Vientos pour la veillée de prière, le Pape s’est rendu à la Fondation San José, une "cité de la charité", un vaste complexe administré par l’Ordre hospitalier de St-Jean de Dieu qui accueille des handicapés physiques et mentaux, et plus spécialement des personnes atteintes d’épilepsie. Cette rencontre avec la souffrance, avant la veillée, avait été voulue par le Pape lui-même. Devant une assemblée composée de jeunes handicapés, de leurs familles, de ceux qui leur prêtent assistance, le Pape a tenu à souligner la dignité de chaque vie humaine créée à l’image de Dieu, alors que le don inestimable de la vie est très souvent mis en doute dans la société actuelle. Aucune affliction – a-t-il dit - n’est capable d’effacer cette empreinte divine gravée au plus profond de l’homme. Benoît XVI a par ailleurs relevé que la vie de ces jeunes change les cœurs endurcis. De manière mystérieuse, mais très réelle, elle suscite une tendresse qui nous ouvre au salut. 

Lire la suite