16/08/2010

L’avocat du cardinal Danneels s’explique (intégralité de l’interview)

fernand keuleneer.jpgVendredi 13 août, le parquet général de Bruxelles estimait que les actions menées le 24 juin dernier dans le cadre de l’enquête sur des cas d’abus sexuels étaient « irrégulières ». Elles sont donc illégales et cela implique que toutes les saisies doivent être levées et rendues, et que tous les actes d’instruction basés sur ces saisies doivent être annulés. La Chambre des mises en accusation est cependant seule à décider de la suite à donner à cet arrêt du parquet général. C’est maître Fernand Keuleneer (photo), l’avocat de l’archevêché de Malines-Bruxelles et du cardinal Danneels qui rendait publique la nouvelle lors d’une conférence de presse le jour même.

Lire la suite