25/10/2011

Le phénomène migratoire : une occasion providentielle pour l’annonce de l’Évangile

migrations.JPGLes immigrés sont des êtres humains. L’Église catholique est engagée à leurs côtés. Elle dénonce le sort qui leur est réservé en Occident. Dans son message en vue de la prochaine Journée mondiale des migrants et des réfugiés qui sera célébrée le 15 janvier prochain, rendu public ce mardi 25 octobre, Benoît XVI invite une nouvelle fois à la compréhension, au respect de leur dignité humaine et de leurs droits, tout comme à la prise de conscience de leurs devoirs. La souffrance des réfugiés qui demandent asile - écrit-il - exige de la part des Etats et de la communauté internationale qu’ils surmontent les craintes et évitent les formes de discrimination, qu’ils mettent en place des structures d’accueil adéquates et des programmes de réinsertion, et qu’il y ait un plus grand partage des responsabilités entre les États. Venus de Libye, Somalie, Erythrée, Ethiopie, ils ont fuit les persécutions, les tortures, la prison ; ils se heurtent souvent dans les pays d’accueil à la défiance et à la suspicion. Présenté à la presse par le Conseil pontifical pour les migrants et les personnes en déplacement, le texte recommande pour les immigrés la protection des familles, l’accès à un logement digne, à un travail et à une assistance. 

Lire la suite