03/04/2010

Le prieur de Bose : l'Eglise catholique est victime d'une campagne d'hostilité

Les chrétiens, toutes confessions confondues, célèbrent la résurrection du Christ, cœur de la foi chrétienne. A Rome, des milliers de personnes sont venues assister aux offices présidés par le Pape en dépit l’offensive dont il est victime.

Une majorité silencieuse de fidèles qui ne se laisse pas intimider par les attaques qui continuent de frapper la tête de l’Eglise. Benoit XVI les a invités à ne pas craindre de suivre le Christ, même au prix des offenses et des incompréhensions, alors que dans l’Eglise on s’interroge de plus en plus sur ce qui se cache derrière cette tourmente intarissable.


Jour après jour, les messages de soutien au Pape se multiplient pour dénoncer une surenchère christianophobe qui s'apparente à une campagne grossière de diffamation, voire une machination dont on s’efforce de démasquer les objectifs.

 

http://www.ccv.be/files/actua/bianchi.jpg


Nous avons recueilli la réaction du Prieur de la Communauté de Bose en Italie, le Père Enzo Bianchi (photo), interrogé par Armance Bourgois (Radio Vatican): >>