14/12/2012

Benoît XVI, Artisans de paix - Message pour la Journée mondiale de la paix 2013

pace.jpegUn petit vademecum pour l’engagement des catholiques dans la vie sociale, économique et politique, fondé  sur le programme des Béatitudes : tel est le message de Benoît XVI pour la prochaine Journée mondiale de la paix, qui sera célébrée le 1er janvier 2013.

Présenté ce matin, vendredi 14 décembre, à la salle de presse du Saint-Siège, le document du Pape se propose en effet comme un instrument de réflexion pour dépasser « les conflits sanglants toujours en cours », et « les foyers de tension et d’opposition causés par des inégalités croissantes entre riches et pauvres, par la prévalence d’une mentalité égoïste et individualiste qui s’exprime également au travers d’un capitalisme financier sans régulation ». Dans l’analyse du Pape ne manquent pas non plus des références au terrorisme et à la criminalité internationale, aux  fondamentalismes et aux fanatismes, « qui défigurent la vraie nature de la religion »,  et surtout au  drame de la faim, car la crise alimentaire – rappelle Benoît XVI – est « bien plus grave que la financière ».

La réponse à ces défis se trouve précisément dans les Béatitudes évangéliques, grâces auxquelles – pour le Pape – il est possible d’édifier une société « fondée sur la vérité, sur la liberté, sur l’amour et sur la justice ». Mais afin que cela se produise, il faut démanteler la dictature du relativisme, avec son corollaire d’une morale  totalement autonome par rapport à la loi naturelle « inscrite par Dieu dans la conscience de chaque homme ».

La paix véritable est  « don de Dieu et œuvre de l’homme ». C’est pourquoi le Souverain Pontife propose un « nouveau modèle économique » qui remplace  « le modèle prévalant des dernières décennies », avec sa « recherche de la maximalisation du profit et de la consommation, dans une optique individualiste et égoïste, tendant à évaluer les personnes seulement par leur capacité à répondre aux exigences de la compétitivité ». Celui que souhaite Benoît XVI est en revanche  basé sur la fraternité et le partage, sur la gratuité et sur la logique du don.

2012-12-15 L’Osservatore Romano