18/05/2010

Benoît XVI et Evo Morales parlent des relations Église/État en Bolivie

Benoît XVI a reçu lundi 17 mai en audience au Vatican le Président de la Bolivie, Evo Morales (photo), actuellement en voyage à travers l’Europe. C’est la première fois qu’Evo Morales rencontre le Pape.

 

http://www.topnews.in/files/Evo_0.jpg


Des entretiens qualifiés par le Vatican de cordiaux sur des thèmes d’actualité internationale et régionale, et notamment sur la nécessité de développer une plus grande sensibilité sociale pour la protection de l’environnement.

Le Pape et le président Bolivien ont échangé également sur la collaboration entre l’Église et l’État en Bolivie, en matière d’éducation, de santé et de politiques sociales dans la défense des droits de plus faibles. Une rencontre importante, en effet :les relations Église/État en Bolivie sont souvent tendues, la hiérarchie catholique locale critiquant régulièrement la politique menée par le gouvernement.

La semaine dernière, à quelques jours de cette rencontre avec le Pape, le président socialiste s’est pour la première fois ouvertement déclaré comme catholique. Président d’un pays où 85% de la population est catholique, le dirigeant de la gauche radicale n'avait jamais fait part publiquement de sa foi, mais il a cru bon de préciser qu’il croyait aussi à la Terre Mère. Une référence à l’un des défis auxquels fait face l’Église bolivienne, le syncrétisme entre la foi chrétienne et les rites indigènes, très courant en Bolivie, pays où près des deux tiers de la population sont indiens.

 

(Radio Vatican)