23/06/2009

LA COMMUNICATION DE L’EGLISE - RADIOS CATHOLIQUES ET NOUVELLES TECHNOLOGIES POUR LA MISSION (2)

Le Magistère des Papes et la Communication


            La communication de l'Eglise, dans le passé, et surtout dans notre siècle, avec l'avènement de la Radio et de la Télévision, a été confiée en grande partie aux communications des Pontifes : depuis les Lettres, en passant par les Messages, les Encycliques, et jusqu'à l'Angélus, et les nombreux Messages adressées en des occasions particulières. L'Eglise a toujours été extrêmement compréhensive et attentive pour accueillir et pour s'approcher des moyens de communication, même si, souvent, comme dans le cas de Télévision d'abord, et à présent des nouvelles technologies, elle doit en apprendre les propriétés et les problèmes. A chaque époque, l'Eglise a su utiliser tout ce qui pouvait être utile à la diffusion du Message chrétien : il suffit de penser au rapport avec l'imprimerie, qui a rendu possible la diffusion de la Bible, même si ce n'était pas une période simple du point de vue religieux.


            Durant notre siècle, plusieurs Pontifes ont donné un grand élan à la communication de l'Eglise, en apportant des nouveautés significatives et durables. A la fin du 19° siècle, en 1898, il y eut les premières images cinématographiques d'un Pape, Léon XIII, repris alors qu'il se promenait dans les jardins du Vatican. Important aussi l'exemple du Pape Pie XI qui, le 12 février 1931, inaugura Radio Vatican, fondée par Guglielmo Marconi. Aujourd'hui encore, Radio Vatican est la Station de Radio du Saint-Siège ; la Radio a pour tâche d'être un instrument de communication et d'évangélisation, par la diffusion des messages du Souverain Pontife, par les informations sur le Saint-Siège et sur la vie de l'Eglise Catholique dans le monde, en aidant les fidèles dans les problèmes que présente la situation actuelle, en les éclairant avec les Enseignements et avec le Magistère de l'Eglise

            Le 2 avril 1964, avec la Lettre Apostolique Motu Proprio « In fructibus multis », le Pape Paul VI créa la Commission Pontificale pour les Communications Sociales. De cette manière, le Saint-Père donnait une suite à tout ce qui ressortait du Concile Vatican II, et à l'intuition de son Prédécesseur Jean XXIII qui, en 1959, avec le Motu Proprio « Boni Pastoris » avait donné une forme nouvelle à la Commission permanente, en faisant devenir la Commission Pontificale pour le Cinéma, la Radio et la Télévision, un Bureau stable auprès du Saint-Siège. Pendant le Concile, cette Commission prit le nom de Commission Pontificale pour les Communications Sociales, et, aujourd'hui encore - le nom est à présent Conseil Pontifical - c'est l'organisme du Saint-Siège auquel est confiée la tâche de « soutenir de manière adéquate l'action de l'Eglise et des fidèles dans les nombreuses formes de la communication, en suivant les quotidiens catholiques, les publications périodiques, les stations de Radio et de Télévision ».

            Jean Paul II, cela ne fait pas de doute, a été un Pape extrêmement communicatif : en lui, tout a été communication, à partir de ses voyages, en passant par les Journées Mondiales de la Jeunesse, jusqu'aux moments de sa maladie et de mort. Le Pontificat de Jean Paul II s'est déroulé durant la période de développement le plus grand des moyens de communication, et le Pape a bien compris l'importance de ces moyens, et la possibilité d'en faire un usage positif : sous son Pontificat, en 1983, fut créé le Centre de Télévision du Vatican (CTV), devenu ensuite en 1996, un organisme directement rattaché au, Saint-Siège, avec pour but de présenter le Magistère de Pierre par les images. Pendant le Pontificat de Jean Paul II, le « Vatican Information Service » (VIS) fut créé en 1991 : c'est un système, interne à la Salle de Presse du Saint-Siège, qui fournit, du lundi au vendredi, pendant toute l'année, et en quatre langues (italien français, anglais et espagnol), des informations sur les activités du Pape et de la Curie Romaine

            Le Pontificat du Pape Benoît XVI en est encore à ses débuts, mais l'attention pour la communication est très évidente ; en particulier l'accord avec « Youtube », grâce auquel les activités du Saint-Père pourront être suivies dans ce qui est connu comme le « site des vidéos », utilisé par ce que le Pape lui-même a appelé la « digital generation » ; c'est un canal qui contient des « videonews » sur les activités du Pape et sur les événements du Vatican, mis à jour quotidiennement, et disponible en italien, anglais, allemand et espagnol. En outre, dans son Message pour la Journée Mondiale des Communications Sociales de 2009, le Pape Benoît XVI a montré une nouvelle fois sa sensibilité envers la communication, en s'adressant en particulier aux jeunes catholiques, « pour les inviter à apporter dans le monde numérique le témoignage de leur foi ». Le Saint-Père leur déclare : « Au début de l'Église, les Apôtres et leurs disciples ont répandu la Bonne Nouvelle de Jésus dans le monde gréco-romain : comme alors, pour être fructueuse, l'Évangélisation requérait la compréhension attentive de la culture et des coutumes des peuples païens afin d'en toucher les esprits et les cœurs, de même, à présent, l'annonce du Christ dans le monde des nouvelles technologies suppose une connaissance approfondie pour une utilisation cohérente et adéquate. C'est à vous, jeunes, qui vous trouvez presque spontanément en syntonie avec ces nouveaux moyens de communication, qu'incombe, en particulier, la tâche de l'Évangélisation de ce 'continent digital' ».

(fides.org)