28/09/2009

Benoît XVI a quitté Prague au terme d’une visite sous le signe de l’espérance

Benoît XVI a quitté Prague au terme d’une visite de trois jours en République tchèque. Accompagné à l’aéroport par le président Klaus, il a cité avant de partir une phrase attribuée à Franz Kafka: « Quiconque demeure capable de voir la beauté ne devient jamais vieux ».

 

(Source: Kerknet)


Le Pape a évoqué les différentes étapes de son voyage, mais plus que tout il a voulu dire sa grande joie d’avoir rencontré les jeunes pour les encourager à bâtir l’avenir sur les meilleures traditions du passé de cette nation, en particulier sur son héritage chrétien.

« Si nos yeux demeurent ouverts à la beauté de la Création de Dieu et nos esprits ouverts à la beauté de sa vérité, a-t-il affirmé, alors nous pouvons espérer rester vraiment jeunes et construire un monde qui reflète de quelque manière cette beauté divine, et aider les générations futures à faire de même ».


À Prague, à Brno en Moravie et enfin à Stara Boleslav, Benoît XVI a confié son espérance aux autorités politiques et religieuses du pays, aux différentes communautés chrétiennes, au monde académique. Il a encouragé le dialogue entre croyants et agnostiques. Il a été accueilli avec respect, amitié et affection par la société tout entière. L’Église de votre pays – a-t-il dit aux Tchèques – a été vraiment bénie par un nombre extraordinaire d’apôtres et de martyrs, ainsi que de saints contemplatifs. Vingt ans après la chute du communisme, Benoît XVI s’est efforcé d’encourager l’Église tchèque à retrouver sa place dans la société. Mais son message s’adressait aussi à l’Europe tout entière, une Europe menacée par le relativisme, l’hégémonie culturelle, la perte des valeurs, une Europe qui a oublié Dieu.


Pour le Père Federico Lombardi, Directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le Pape a atteint les objectifs qu’il s’était donnés. Écoutez l’entretien qu’il a accordé à notre envoyée sur place Hélène Destombes sur Radio Vatican. >>

Le Pape se rendra à Castelgandolfo. Il regagnera Rome en fin de semaine pour présider l’ouverture de la Deuxième assemblée du Synode des évêques pour l’Afrique.