13/12/2009

Benoît XVI au chevet de malades en phase terminale, à l’hospice romain du Sacré Cœur

 

 

Source: Kerknet

 

La mort est une expérience à laquelle chaque être humain est appelé et à laquelle il doit être préparé. Les soins palliatifs et l’accompagnement spirituel doivent être considérés comme un droit des malades incurables.

Cet appel Benoît XVI l’avait lancé il y a deux ans à l’occasion de la journée mondiale du malade, un appel qu’il renouvellera sans doute ce dimanche, en se rendant à l’hospice du Sacré Cœur sur la colline du Janicule à Rome, à quelques centaines de mètres du Vatican, un centre de soins palliatifs totalement gratuit. Benoît XVI s’y rendra en signe de soutien et d’amour pour la vie humaine.


L’hospice du Sacré Cœur accueille 30 malades en phases terminale. Le personnel soigne en plus 120 patients à domicile, atteints de cancer avancés, de sclérose latérale amyotrophique ou de la maladie d’Alzheimer. Des patients qui doivent souvent faire face à l’abandon, à la solitude et à la douleur. L’assistance thérapeutique, psychologique et spirituelle est donc primordiale pour améliorer leurs conditions de vie, jusqu’au dernier souffle.


Le reportage de Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >>