15/04/2010

Le Vatican clarifie les propos du cardinal-secrétaire d’État Tarcisio Bertone

Interrogé ce mercredi par un journaliste de l’AFP sur les propos du cardinal Tarcisio Bertone faisant un lien entre homosexualité et pédophilie, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a répondu :


« Il s’agit d’un amalgame inacceptable que nous condamnons. La France rappelle son engagement résolu dans la lutte contre les discriminations et les préjugés liés à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Cet engagement s’est notamment traduit par la présentation d’un texte à l’AGNU en 2008, l’organisation d’un congrès mondial en 2009 ainsi que par la création récente d’un Fonds de soutien destiné à financer les projets en faveur de la lutte contre les violations des droits de l’Homme fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre ». 


En déplacement au Chili, le cardinal Bertone, avait affirmé :

« Nombre de psychologues, de psychiatres, ont démontré qu’il n’y a pas de relation entre célibat et pédophilie, mais beaucoup d’autres ont démontré, et m’ont dit récemment, qu’il y a une relation entre homosexualité et pédophilie ».
 
Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège a tenu ce mercredi à clarifier ces propos en réponse à la question d’un journaliste :

« Les autorités ecclésiastiques ne considèrent pas de leur compétence de faire des affirmations générales de caractère spécifiquement psychologique ou médical, pour lesquels elles renvoient naturellement aux études de spécialistes et aux recherches en cours sur le sujet. Ce qui relève des compétences des autorités ecclésiastiques, dans le domaine des procès d’abus sexuels sur mineurs commis par des prêtres traités par la Congrégation de la doctrine de la foi au cours ces dernières années, ce sont simplement les données statistiques évoquées dans l’interview de Mgr Scicluna, faisant état de 10 % de cas de pédophilie au sens strict, et de 90 % de cas qu’il faudrait plutôt définir d’éphèbophilie (c’est-à-dire à l’encontre d’adolescents), dont 60 % environ se réfèrent à des individus de même sexe et 30% à des relations de caractère hétérosexuel. Il s’agit bien sûr ici de la question des abus commis par des prêtres et non d’abus commis dans la population en général ».

 

http://www.africamission-mafr.org/image3/stephane001.jpg

 

Nous avons demandé des éclaircissements sur ce rapprochement entre pédophilie et homosexualité au père Stéphane Joulain (photo), père blanc et thérapeute familial, spécialiste des questions de maltraitance et d’abus sexuels sur mineurs: >>

Propos recueillis par François Dufay (Radio Vatican).