14/12/2009

Benoît XVI : "A la lumière de la foi, nous pouvons lire dans la maladie et la souffrance une expérience particulière de l’Avent"

Benoît XVI a passé la matinée auprès des malades de l’Hospice du Sacré Coeur de Rome. Dans leurs yeux dit-il, il a vu la foi et la force qui les soutient dans les difficultés.

 

Source: Kerknet


La visite du Pape dans ce centre de soins palliatifs était voulu comme un témoignage concret d’affection pour toutes les personnes atteintes de pathologies incurables, un message d’espérance aussi, une invitation à trouver en Jésus le soutien et le confort pour ne jamais perdre la confiance et l’espérance.

« Vos conditions de santé témoignent que la vraie vie n’est pas ici, mais qu’elle est auprès de Dieu, là où chacun de nous trouvera la joie ».


La maladie, une manifestation du mystère divin. Malgré tous les progrès de la science, il n’est pas possible de trouver des remèdes à toutes les maladies. Benoît XVI déplore que la mentalité qui prévaut aujourd’hui dans nos sociétés fasse des malades incurables un poids et un problème.

"Mais qui a le sens de la dignité humaine, sait que ces personnes doivent être respectées et soutenues tandis qu’elles affrontent les difficultés et la souffrance" ,

a souligné le Pape. Les soins palliatifs sont essentiels pour soulager la douleur et préserver cette dignité des personnes, mais en plus des soins médicaux, les malades ont besoin de gestes concrets d’amour, de proximité et de solidarité chrétienne.


Un équilibre qui a été trouvé à l’hospice du Sacré Cœur de Rome… reportage de Thomas Chabolle (Radio Vatican) : >>