30/10/2009

Audience générale : Benoît XVI souligne le remarquable essor de la théologie au XIIe siècle

La Foi et la raison, quand elles dialoguent dans un respect mutuel, sont comme des ailes avec lesquels « l’esprit de l’homme s’élève vers la contemplation de la vérité ». Benoît XVI a repris ce matin cette affirmation de Jean-Paul II au terme de l’Audience générale qui s’est tenue ce matin place Saint-Pierre.

 

audience1


Devant plus de trente mille fidèles, le Pape a consacré sa catéchèse aux deux modèles de théologie, la théologie monastique et la théologie scolastique, qui s’affirmèrent au XIIe siècle en Europe, grâce à la conjoncture sociale et culturelle. Il a également invité les chrétiens d’aujourd’hui à faire leur ce riche héritage qui n’est pas seulement spirituel.


Écoutez sur Radion Vatican le résumé de la catéchèse et les paroles que Benoît XVI a adressés aux pèlerins de langue française: >>


 

Résumé de la catéchèse en langue française

 

audience2

 

 

     Chers Frères et Sœurs,

     Je voudrais évoquer aujourd’hui le remarquable essor de la théologie au XIIe siècle. Ce développement provenait des monastères et des écoles situées dans les villes, dont certaines deviendront les premières Universités. Ces deux foyers donnèrent naissance à deux manières différentes de faire de la théologie.

     La théologie monastique, suscitée par le désir amoureux de Dieu, se développe dans la prière à partir d’une lecture de la Sainte Écriture où l’attention aux mots et aux textes est guidée par la recherche incessante du visage du Christ. La théologie scolastique, elle, se développe par le procédé de la quaestio, c’est-à-dire d’une question à partir de laquelle élèves et professeurs, dans un débat contradictoire, élaborent la réponse la plus synthétique possible. Le recours à la logique au service de la théologie aboutira à l’élaboration d’un langage très technique et le recueil de ces débats donnera naissance aux fameuses Sommes théologiques.

     Ces deux chemins théologiques sont nécessaires et se complètent. La théologie scolastique nous rappelle qu’il existe entre la foi et la raison une amitié naturelle, mutuellement bienfaisante. La théologie monastique nous indique que la connaissance de Dieu ne grandit que si la vérité est aimée, faisant de la science théologique, une sagesse du cœur.


                    ***

 

audience2



     Je suis heureux de saluer les pèlerins francophones, en particulier ceux du Diocèse de Lyon, accompagnés par leur Archevêque, le Cardinal Philippe Barbarin, ainsi que ceux du Diocèse de Valence, avec leur Évêque, Mgr Jean-Christophe Lagleize et le séminaire d’Issy-les-Moulineaux. Que l’effort de chacun pour approfondir les mystères de la foi soit toujours illuminé par l’amour de Dieu ! Bon pèlerinage à tous !