20/05/2012

Liberté de conscience et de religion : un droit violé ou sournoisement limité

1_0_589010.jpegLa Conférence des évêques catholiques du Canada a publié, le 14 mai, une lettre sur la liberté de conscience et de religion. Le Conseil permanent de la Conférence a voulu exprimer son inquiétude à propos du « relativisme agressif » qui cherche, au Canada, à reléguer la religion dans la sphère privée. Le texte insiste sur la différence qui existe entre la laïcité légitime, et le laïcisme radical qui veut empêcher les confessions religieuses et les communautés de croyants de participer au débat public et à la vie citoyenne. 

Lire la suite