31/07/2009

Tahiti: L'année Sacerdotale, une occasion de connaître le Père Damien

OCÉANIE/TAHITI - L’Année Sacerdotale est l’occasion de connaître la vie de saints prêtres, comme le Père Damien, et des missionnaires qui ont répandu l’Évangile à Tahiti : lettre de l’Archevêque de Papeete

 

http://www.catholic.pf/P6180125.Mgr-Michel-et-OMI.jpg


Papeete (Agence Fides) – “Il est important que cette Année Sacerdotale soit l’occasion de découvrir la vie de saints prêtres : le Curé D’ars, mais aussi d’autres figures de prêtres, et en particulier les anciens missionnaires de l’Océanie, comme le Père Damien, qui sera canonisé cette année, Saint Pierre Chanel… et je pense aussi aux missionnaires qui ont fait briller l’Évangile dans l’ancien vicariat apostolique de Tahiti, et en particulier au Père Latuin Lévêque, l’apôtre des Harari”. C’est ainsi que l’Archevêque de Papeete, Mgr Hubert Coppenrath, a rédigé sa lettre pour le début de l’Année Sacerdotale. En reprenant ce qu’a affirmé le Saint Père Benoît XVI et ce qu’a écrit le Card. Claudio Hummes, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, l’Archevêque de Papeete rappelle les trois objectifs fondamentaux de l’Année Sacerdotale. Tout d’abord, l’Année s’adresse aux prêtres, et en conséquence, au terme de cette période, il est souhaité que ceux-ci soient “plus heureux, plus fidèles, plus unis et plus saints”. Mais cette Année concerne aussi toute l’Église, et pour cela, écrit l’Archevêque, “tous doivent renouveler leur vision du prêtre, pour mieux collaborer avec les prêtres et les aider de la meilleure façon à accomplir leur mission et à progresser dans la sainteté. Il est important que le prêtre se sente aimé, mais de telle sorte qu’il soit stimulé pour correspondre toujours plus à l’attente de celui qui l’a choisi, Jésus”.

Enfin, une attention spéciale doit être accordée à la promotion des vocations au ministère ordonné. “Pleinement humain comme Jésus, le prêtre est aussi, comme lui, consacré... cela signifie que sa personne et don activité appartiennent totalement à Dieu”. L’Archevêque poursuit :

“Pour être un témoin de Jésus-Christ, le prêtre doit veiller pour garder sa vie en parfaite transparence, et il doit s’appliquer à maintenir une cohérence constante entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Homme de paix et d’unité, il s’efforce de réunir les fidèles dans la charité sur l’exemple du Bon Pasteur. Le célibat consacré, que l’Église latine demande à ses prêtres, exprime bien cette consécration… le prêtre accepte le célibat consacré pour être tout à Dieu et tout à tous”.

Pour finir, Mgr Coppenrath souligne que le prêtre “doit avoir son regard constamment fixé sur son Maître, et être prêtre à la manière des apôtres, c’est-à-dire en s’efforçant de suivre Jésus dans sa manière de vivre et d’agir”.

(Agence Fides 30/7/2009)