09/02/2010

Benoît XVI défend le droit des enfants devant le Conseil pontifical pour la Famille

La séparation et le divorce ne sont pas sans conséquences pour les enfants, alors que soutenir la famille et promouvoir son véritable bien, son unité et sa stabilité est la meilleure façon de protéger les droits et les exigences des enfants.

 

pape1


Benoît XVI s’adressait, ce lundi, aux participants à la XIXe Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Famille qui a pour thème « Les droits des enfants ». Le Pape a réaffirmé la valeur de la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme, car, a souligné Benoît XVI, les enfants veulent être aimés par une mère et un père qui s’aiment. Ils ont besoin d’habiter, de grandir et de vivre avec leurs deux parents, parce que les figures maternelle et paternelle sont complémentaires dans l’éducation des enfants et dans la construction de leur personnalité et de leur identité.

 

pape2


Le Pape n’a pas manqué de déplorer et de condamner le comportement de certains membres de l’Église qui ont violé les droits de l’enfance. Rappelons que Benoît XVI a annoncé, pour les prochaines semaines, une lettre pastorale pour les fidèles irlandais après les rapports judiciaires sur des abus commis sur des enfants par des prêtres et religieux irlandais. L’Allemagne est elle-même secouée par un scandale du même genre.


Benoît XVI a rappelé que l’Église, au cours des siècles, sur l’exemple du Christ, a toujours défendu la dignité et les droits des enfants et c’est dans cette ligne que le Vatican a accueilli favorablement la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfance. Benoît XVI a aussi évoqué la rédaction d’un « Vademecum pour la préparation au mariage » ainsi que la septième Rencontre mondiale des familles qui aura lieu à Milan en 2012. La dernière rencontre de ce type avait eu lieu en janvier 2009 à Mexico.