21/11/2010

Souffrances après un avortement (IVG)

foetus.jpgUn certain nombre de psychiatres disent n'avoir jamais rencontré de femmes ne souffrant pas de séquelles psychologiques après un avortement. C'est dans les années 1980-1990 que le Dr. Vincent Rue a employé pour la première fois le terme de "syndrome post-abortif" pour désigner les difficultés émotionnelles des femmes après une IVG. Ce trouble est comparable au syndrome post-traumatique et manifeste "l'incapacité de certaines femmes à exprimer leur colère et leurs sentiments de culpabilité". Les femmes ne font pas toujours le lien entre l'avortement et leur souffrance : l'IVG entraîne souvent une "anesthésie psychologique", mécanisme de défense par lequel la femme se protège des troubles ressentis.

Lire la suite