13/01/2010

Le séisme est ressenti jusqu'à Cuba et en République Dominicaine

L'état-major de la Défense civile cubaine indique dans un communiqué que le séisme d'une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter survenu mardi à 16 heures 53, et dont l'épicentre a été localisé à Carrefour, à une quinzaine de kilomètres de Port-au-Prince, suivi à 17 heures d'une réplique d'une magnitude de 5,9, a été ressenti dans plusieurs parties du Sud-est de Cuba.

 

seisme5

Photo Reuters


Diffusé par le quotidien Granma, le communiqué ajoute que les mouvements sismiques ont activé le dispositif d'alerte au raz-de-marée dans la région des Caraïbes, dont les provinces de Guantánamo e Santiago, précisant qu'"aucune élévation du niveau de la mer n'avait été signalée jusqu'à présent dans aucun point de la zone côtière". Les autorités cubaines maintiennent leur vigilance sur d'éventuelles répliques et sur le niveau de la mer dans les provinces orientales du pays.

À Baracoa, l'alerte au tsunami a incité les forces de l'ordre à procéder à l'évacuation de 30.000 habitants vers les secteurs surélevés de la ville et dans les zones montueuses.

La secousse a également été ressentie en République Dominicaine, limitrophe de Haïti, mais sans causer de graves dégâts : selon la presse locale, dans la région méridionale du pays, les lignes électriques sont provisoirement hors service, de même que quelques désagréments, immédiatement réparés, ont affecté la capitale Santo Domingo. C'est par ailleurs à Santiago que le tremblement de terre a été essentiellement ressenti en République Dominicaine.

Tout en appelant la communauté internationale à venir immédiatement en aide à Haïti, le gouvernement dominicain a détaché dans le pays voisin une équipe de secours, composée de médecins et de chiens dressés à rechercher les personnes ensevelies sous les décombres.

À Port-au-Prince, l'ambassadeur dominicain Rubén Silié a déclaré que "de nombreux immeubles se sont effondrés comme des pions de domino, les rues sont bloquées et on ne voit que de la poussière et des arbres par terre" dans le quartier de la représentation diplomatique, située dans le secteur est de Pétionville. "On entend les cris et les appels au secours en provenance de l'hôpital pour enfants situé près de notre ambassade", a-t-il ajouté.

Dans la même zone, un correspondant du quotidien dominicain Listin Diario a décrit l'effondrement d'un immeuble de trois étages, une multitude d'habitants déversés dans les rues et l'immédiate mobilisation des premiers secours, qui ont même eu recours aux tracteurs pour déblayer les décombres. (FB/CN - MISNA)