12/06/2009

Abus sexuels en Irlande: Le pape 'bouleversé'

Benoît XVI demande une réflexion profonde


ROME, Jeudi 11 juin 2009 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI est apparu « visiblement bouleversé » quand il a pris connaissance du contenu détaillé du rapport dénonçant des décennies d'abus sexuels en Irlande.

C'est ce qu'indique Mgr Diarmuid Martin, archevêque de Dublin, qui a été reçu par le pape vendredi dernier à propos du « Rapport Ryan » (du nom de la commission d'enquête qui l'a établi), sur la généralisation des abus et maltraitances dont ont été victimes des enfants dans des établissements catholiques irlandais. Ce rapport a été publié le 20 mai dernier.

Mgr Martin précise que Benoît XVI demande un « examen approfondi » de la vie de l'Eglise en Irlande.

 

http://www.kandle.ie/wp-content/uploads/2008/12/cardinal_brady_carlow.jpg


Mgr Martin et le cardinal Sean Brady (photo), archevêque d'Armagh, ont rencontré le 9 juin les évêques irlandais réunis à Maynooth, et ont rendu compte de leur audience de vendredi avec Benoît XVI. A l'issue de cette réunion, les deux prélats ont fait une déclaration à la presse.

Selon le cardinal Brady, Benoît XVI « a écouté avec une grande attention et avec beaucoup de compassion, ce que les évêques avaient à lui dire. Dans sa réponse, il leur a dit que le temps était venu d'une profonde réflexion sur la vie de l'Eglise en Irlande ».

Le cardinal a indiqué que le pape a insisté sur la nécessité d'établir la vérité sur les faits et de mettre en place des mesures pour empêcher que de tels abus ne se reproduisent.

Mgr Martin a ajouté que le pape était « visiblement bouleversé et choqué, d'entendre certaines choses dites dans le rapport Ryan, d'entendre les souffrances des enfants, à l'exact opposé selon lui de l'expression de l'amour de Dieu ».

L'archevêque a précisé que le cardinal Brady a réuni ce lundi la Conférence des religieux d'Irlande (Cori) pour leur parler de la rencontre au Vatican.

« Nous ne voulons pas donner à penser que nous sommes en conflit avec la conférence des religieux et les nombreuses congrégations qui en font partie, ou bien avec les nombreux religieux qui ont accompli un service exemplaire dans le pays », a-t-il souligné, même si des congrégations religieuses sont au cœur du rapport, car nombre d'entre elles géraient les écoles où ont été commis les abus.

L'archevêque de Dublin a poursuivi en déclarant que le message que le cardinal Brady et lui-même rapportaient du Vatican porte sur nécessité d'être à l'écoute : « Nous devons écouter les victimes, nous devons écouter les survivants ; ils sont les seuls à être passés par là ».

Il a ajouté que le dialogue avec le Vatican va se poursuivre.

 

Lire aussi :

 

> Benoît XVI veut mettre fin à des situations de scandale dans l’Église