25/03/2009

25 mars: Journée de l'enfant à naître

AMERIQUE - Le 25 mars “Journée nationale de l’enfant à naître” dans toute l’Amérique Latine : une campagne internationale pour une culture de la vie humaine


Rome (Agence Fides) - Le 25 mars, solennité de l’Annonciation et du Seigneur, dans de nombreux pays d’Amérique Latine, on célèbrera la « Journée nationale de l’enfant à naître ». Cette pratique s’étend d’année en année, suite à l’attaque de plus en plus fréquente contre la vie humaine naissante.

La Conférence épiscopale de la Colombie, à travers la Section pour la Famille, encourage cette célébration, s’unissant ainsi à la campagne internationale entreprise par l’Eglise pour une culture de la vie humaine. Cette Journée rappelle que « l’enfant sur le point de naître est un être humain, un enfant de Dieu, qui mérite de l’attention, autant de la part des parents qui l’ont engendré que de la part de la société qui de cette façon se voit enrichie d’un nouveau membre ».

« Face à un environnement qui cherche à faire abstraction de nombreux êtres sans défense –l it-on dans le matériel préparé pour l’occasion - nous sommes appelés à lutter pour que la vie nouvelle des enfants engendrés et pas encore nés puisse se développer et arriver à sa plénitude : dans la maison qui l’accueille par l’expérience de l’amour sincère et fidèle des époux et des parents, et dans la société qui reconnaît ses droits fondamentaux et qui lui facilite les possibilités d’arriver à une maturité personnelle ».

Les thèmes proposés à la réflexion pendant cette Journée 2009 sont : « réaffirmer la valeur de chaque vie humaine depuis sa conception jusqu’à la mort naturelle ; promouvoir la culture de la vie humaine ; réveiller la solidarité ; accompagner les mères enceintes ; prier pour qu’il y ait dans notre pays du respect pour toute vie humaine ».

La Conférence épiscopale propose en outre une série d’initiatives à caractère formatif, social, culturel et religieux pour célébrer cette Journée, parmi lesquelles: “des assemblées familiales pour l’étude des thèmes pendant la semaine du 24 au 31 mars; des laboratoires de formation sur la paternité et la maternité responsables; la projection de vidéos sur le thème de l’avortement; des rencontres et des partages avec le personnel médical des hôpitaux et des cliniques ; des laboratoires de formation avec des dirigeants publics et le personnel médical sur l’objection de conscience et sur le consentement informé ; le lancement de la journée à travers les moyens de communication ; la réalisation de marches et de manifestations culturelles pour défendre la vie humaine ; la célébration eucharistique et la bénédiction des mères enceintes ».

Au Chili, le 24 mars à 19 heures, dans la cathédrale de Santiago, aura lieu une messe célébrée par Mgr Fernando Chomali, Evêque auxiliaire de Santiago, et concélébrée par le Père Marcos Burzawa, MsF. Pendant la célébration, organisée par le Vicariat pour la famille et par le Réseau pour la vie et la famille, il y aura la remise de l’image de la Vierge de Guadalupe, la grande avocate et protectrice de la vie humaine, pour réaffirmer l’engagement de l’Eglise du Chili en faveur de la vie. « L’idée est de célébrer le magnifique acte d’amour qu’est l’épanouissement d’un nouvel être, et ainsi de promouvoir une culture de la vie dans notre société », a expliqué le P. Burzawa.

http://profile.ak.facebook.com/v230/828/58/n1102554559_1814.jpg
Patricia Mondaca

Dans le cadre des célébrations de cette année, le Réseau pour la Vie récompensera pour leur travail en défense de la vie Patricia Mondaca, directrice du Centre d’attention aux jeunes femmes enceintes « Marie Secours », et le journaliste de la radio « Il Conquistatore » de Temuco, Luis Muñoz. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 25 mars – à 13 heures - à l’Auditorium du siège de l’institut DUOC de Ponte Alto. Au Chili la Journée a lieu depuis le 18 mai 1999, date à laquelle le Sénat a approuvé – à l’unanimité - un projet sollicitant le président de la République à déclarer le 25 mars de chaque année « Journée de l’enfant conçu ».

(Agence Fides 23/3/2009)