11/11/2009

Benoît XVI défend l’héritage chrétien de l’Europe et lance un appel pour le Sri Lanka

L’Europe est l’héritière d’un patrimoine riche de valeurs culturelles et religieuses, incarnées il y a mille ans sur le continent par les monastères de l’Ordre clunisien. Ceux qui tiennent « à l’avenir de l’Europe » doivent apprécier et défendre cet « humanisme chrétien ».

 

audience1

 

C’est par ces pensées que Benoît XVI a conclu sa catéchèse lors de l’audience générale de ce mercredi matin, dans la salle Paul VI au Vatican.


À la fin de l’audience, le Pape a également lancé un appel en faveur des réfugiés de la guerre civile au Sri Lanka, afin que la Communauté internationale vienne à leur secours et que les autorités du pays trouvent rapidement une solution favorable à la paix.

Un problème technique nous empêche pour le moment de publier la voix du Pape.


 

audience3

 

Résumé de la catéchèse en langue française

     Chers Frères et Sœurs,

     Au début du douzième siècle, l’Ordre de Cluny, en revitalisant la Règle de saint Benoît, a contribué à un profond renouvellement de la vie monastique, garantissant le rôle central que la Liturgie occupe dans la vie chrétienne et accentuant l’importance du silence pour protéger et alimenter le climat de prière. De nombreux monastères se lièrent à Cluny, esquissant ainsi une Europe de l’esprit. Le succès de cet Ordre est dû à sa haute spiritualité, mais aussi à l’encouragement des Papes aux idéaux qu’il poursuivait pour la purification et le réveil de la vie monastique. Cette réforme apporta de grands bienfaits pour le renouveau de la vie sacerdotale dans l’Église. Elle permit encore un développement des œuvres de charité et, dans un monde fortement marqué par la violence, elle institua « la trêve de Dieu » et « la paix de Dieu ». Dans la conscience des peuples de l’Europe, la réforme de Cluny permit une reconnaissance plus claire de la valeur de la personne humaine et du bienfait de la paix. Les monastères clunisiens contribuèrent aussi au développement de l’économie et de la culture. Que tous ceux qui ont à cœur un authentique humanisme et l’avenir de l’Europe, sache redécouvrir, apprécier et défendre le riche patrimoine culturel et religieux de cette grande époque !


* * *

audience2

 

     Je suis heureux d’accueillir ce matin les pèlerins francophones. Que la recherche de la contemplation du mystère de Dieu qui anima les moines de Cluny soit aussi pour vous aujourd’hui un stimulant sur votre chemin vers Dieu et vers vos frères. Que Dieu vous bénisse !