22/06/2012

Sida, une tragédie contemporaine. L'Eglise en première ligne

1_0_598710.JPGUne conférence internationale sur le Sida s’est tenue ce vendredi à Rome sous les auspices de la Communauté catholique de Sant’Egidio, en présence de ministres ou responsables d'une vingtaine de pays. Il y a dix ans, Sant’Egidio a lancé un programme appelé « Dream » qui a mis sur pied, dans une dizaine de pays d’Afrique, des centres de dépistage et de traitement. Cette conférence, la 8° du genre, était plus spécialement consacrée à la réduction de la mortalité maternelle et à la situation de milliers d'enfants touchés par ce fléau. 


Aujourd’hui dans le monde, 30% des centres de lutte contre le Sida dépendent d’institutions catholiques. Le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, l’a rappelé à l’ouverture des travaux. L’Eglise est préoccupée par cette tragédie contemporaine. 


Mais, rien n’est perdu – a-t-il lancé, sous les ovations – l’Afrique possède des énergies ; c’est le continent de l’espérance. Au nom de Benoît XVI, le cardinal Bertone a réaffirmé le soutien de toute l’Eglise à l’Afrique et à la lutte contre le Sida. Le Saint-Siège réclame solennellement l’accès universel aux traitements et des soins gratuits et efficaces pour tous les malades du Sida dans le monde, en particulier les plus pauvres, les femmes enceintes, les mères et les nourrissons. Le cardinal Bertone appelle les Etats et les donateurs à agir. Au nom du Saint-Père – a-t-il dit- je me fais la voix de tant de malades qui n'ont pas de voix. Ne perdons pas de temps et investissons les ressources nécessaires. La disparition des mères en Afrique détruit la famille et l'économie.


Giorgia Innocenti (Radio Vatican) a recueilli quelques réactions à la sortie des travaux :


Marco Impagliazzo, président de Sant'Egidio : >> RealAudioMP3 
Une activiste venue de Guinée Conakry : >> RealAudioMP3 
Un représentant du ministère nigérien de la santé : >> RealAudioMP3