25/11/2012

Benoît XVI : « un royaume de justice, d'amour et de paix »

1_0_641974.JPG« Le royaume de Dieu est un royaume totalement différent des royaumes terrestres ». Benoît XVI, entouré par les six cardinaux qu’il a créés samedi lors du cinquième consistoire de son pontificat, a célébré la messe en la basilique Saint-Pierre en la solennité du Christ Roi de l’Univers, qui clôt l’année liturgique. Cette fête a été instituée par Pie XI en 1925 et affirme la domination du Christ sur toute la création. Pie XI souhaitait ainsi rappeler que toutes les nations ont un seul roi : Jésus. 


En présence des délégations officielles qui ont accompagné les six nouveaux cardinaux, et des fidèles venus des Philippines, d’Inde, du Liban, de Colombie ou du Nigéria, Benoît XVI est revenu dans son homélie sur ce que signifie Royaume de Dieu, celui dont parlait Jésus à Pilate qui l’interrogeait. Retour sur cette messe avec Xavier Sartre (Radio Vatican) : >>  


« Il ne se fonde pas sur les armes et sur la violence »


Benoît XVI clôt l’année liturgique avec un rappel clair et net : « le royaume de Dieu est un royaume totalement différent des royaumes terrestres ». « Il ne se fonde pas sur les armes et sur la violence ». Jésus, en répondant à Pilate qui lui demande s’il est le roi des Juifs, explique que son « règne, n’est pas un pouvoir mondain mais un amour qui sert ». Il précise que « son règne ne doit absolument pas être confondu avec un règne politique quelconque ». 


Le Pape souligne bien la dimension pacifique de ce Royaume : « Jésus ne veut pas être défendu par les armes, mais il veut accomplir jusqu’au bout la volonté de son Père et établir son royaume non pas par les armes et la violence, mais par la faiblesse apparente de l’amour qui donne la vie ».


Les cardinaux appelés à témoigner de ce royaume


Car « Dieu est amour » et « veut établir un royaume de justice, d’amour et de paix. Celui qui est ouvert à l’amour, écoute ce témoignage et l’accueil avec foi, pour entrer dans le royaume de Dieu » poursuit Benoît XVI. « la royauté annoncée par Jésus est la royauté de la vérité, l’unique qui donne à toute chose sa lumière et sa grandeur ». 


Le Pape rappelle ensuite aux fidèles que « nous aussi nous participons à la royauté du Christ ». « Etre disciple de Jésus signifie donc ne pas se laisser séduire par la logique mondaine du pouvoir, mais apporter au monde la lumière de la vérité et de l’amour de Dieu ». Une invite adressée également aux nouveaux cardinaux qui sont appelés par Benoît XVI à « rendre témoignage au règne de Dieu, à la vérité. Cela signifie faire émerger toujours la priorité de Dieu et de sa volonté face aux intérêts du monde et à ses puissances ». 


C’est une « invitation pressante » que nous a envoyé le Christ alors même qu’il s’engageait sur le chemin de la Passion et que la foule ne le comprenait pas. Une invitation valable pour tous les croyants. 


(Photo : le cardinal Harvey, qui a lu un discours de remerciement et d'hommage à Benoît XVI, quitte le Pape après l'avoir salué au début de la messe)